AVP, les autres voix de la planète

Publication : mai 2017
Mise en ligne : 30 septembre 2017

À tous ceux qui souhaitent vraiment s’informer et comprendre le monde dans lequel ils vivent, nous ne saurions trop conseiller la lecture de la revue semestrielle AVP publiée par le CADTM. 

Le numéro qui vient de sortir est une analyse approfondie des dettes illégitimes, dans le monde entier : des familles réduites en esclavage, des étudiant(e)s poussé(e)s à se prostituer, des familles mises à la rue, au profit des banques. Y sont décrits l’endettement privé qui a servi, depuis 5.000 ans, à asservir, spolier et déposséder les classes populaires, le microcrédit qui profite à un vaste réseau de gouvernements, d’ONG et de banques qui se cachent derrière la lutte contre la pauvreté… mais contre lequel des femmes africaines s’unissent, les pièges du surendettement de personnes qui ont pourtant un salaire (trois ménages sur quatre aux États-Unis sont endettés), les dettes paysannes qui influencent les politiques agricoles en développant les monocutures et l’exportation, et enfin l’espoir apporté par les mobilisations contre la dette, telles celle des étudiants en Belgique et au Québec et celle du mouvement Strike debt (=grève de la dette) qui vient de réduire à néant plus d’un million de dollars de dettes médicales dans le Kentucky et l’Indiana.

L’abonnement en France pour 2AVP et 2 autres publications par an est de 38 € (mais seulement 22 pour les petits revenus) par chèque aressé au CADTM, 130 avenue de Versailles, 75016 Paris.