Chômage

par  PINOCHE
Publication : août 1988
Mise en ligne : 15 juillet 2009

"Quand les machines auront triomphé que fera-ton des bras croisés ?", Chateaubriand

Chômeur : ouvrier des années 30 remplacé à son travail par machine électrique.
Jusqu’en 1939, le chômage malgré la course aux armements et les grands travaux ne cesse d’augmenter :
- 1939-1945 : 6 années de guerre.
- 1945-1975 : les 30 glorieuses, 30 années passées à reconstruire la France - le chômage a disparu.
- 1975 : Réapparition du chômage.
- 1988 : 4 millions de "sans emploi".
Il ne faut plus dorénavant parler de chômeurs car tout le monde "maquille les bremes". Il faut parler des SANS EMPLOI - pour cela il faut compter : les chômeurs de l’ANPE,
plus : les chômeurs en fin de droits, plus : ceux qui ne sont plus inscrits au chômage,
plus : ceux qui n’ont jamais été inscrits,
plus : les pré-retraités, plus : les TUCS,
plus : les jeunes remis dans les écoles, etc., etc.

Les chômeurs actuels ne sont plus seulement des ouvriers mais aussi des employés, des cadres, des ingénieurs, des techniciens, des docteurs, des architectes et même des P.D.G.
Pendant que ce nombre augmente tous les jours et cela malgré tous les changements de dirigeants politiques, dans le même temps des scientifiques créent de nouvelles machines, de nouveaux robots, de nouvelles puces...
On s’aperçoit que la seule solution passée pour résorber le chômage c’était la guerre. On peut affirmer que la bombe atomique nous a préservés d’une 3e guerre mondiale car aucun dirigeant ne peut être assuré de "mourir dans son lit" s’il appuie sur le bouton rouge.
Le dossier prioritaire de 63 % des Français " LE CHOMAGE".
Écoutons les propos anxieux de responsables à l’échelon national (1).

M. Chaban Delmas... les raisons d’agir en politique - cette action doit être d’abord humaine, l’objectif de la politique c’est çà : les êtres, en commençant par les plus démunis et tout le reste, c’est-à-dire l’économie vient pour fournir les moyens de cette politique humaine.

Laurent Fabius : sur 10 personnes qui viennent dans mon bureau, 8 viennent demander un emploi. Le chômage, c’est une angoisse terrible pour moi. L’objectif n° 1 c’est, dans ce monde qui est en train de se transformer, de faire en sorte qu’il n’y ait pas autant de laissés pour compte ou encore plus de laissés pour compte qu’il n’y en a aujourd’hui.

J. Daniel (Nouvel Obs.) : à propos du chômage, je passe pratiquement 1 heure par jour sur 5 jours ouvrables à recevoir des enfants d’amis ou d’amis d’amis bourrés de diplômes et anxieux d’une situation.

Bruno Deletre - major à l’ENA : je suis originaire de Valenciennes, un chômage épouvantable - c’est vraiment un problème que tous les gens se posent - c’est un problème crucial.

UNE QUESTION PERTINENTE
Jean d’Ormesson : Est-ce que la modernisation n’est pas quelque chose qui risque d’entraîner le chômage.

ENFIN UNE VRAIE RÉPONSE
Laurent Fabius : Lorsqu’on modifie des techniques, lorsqu’un emploi est produit avec 15 personnes, ce qui autrefois nécessitait 50 personnes On créé immédiatement le chômage mais si on ne modernise pas on en créé encore plus et c’est la mort !

Jacques Delors : En Europe, il y a actuellement 17 millions de chômeurs, Il n’y en aura plus que 12 en 95.

Sa propre contradiction : un formidable défi technologique : actuellement 150.000 producteurs de lait en France, il suffira de 50.000 dans 10 ans pour produire la même quantité de lait (ça fait 100.000 chômeurs de plus - où va-t-il chercher 5 millions de chômeurs en moins (2).

Une deuxième solution de Jacques Delors pour résorber le chômage : "Il faut inciter les personnes de plus de 60 ans à rester au travail".

Jacques Delors OPTIMISTE
"Les Américains ont créé 12 millions d’emplois en 5 ans".

Réponse : En 1985, les Japonais ont racheté des industries américaines en difficulté pour un total de 19 milliards de $ et en outre en 85 et 86 ont construit - acquis ou pris des participations - dans 435 firmes industrielles américaines employant de l’ordre de 100.000 personnes.
Donc injection de capitaux et de management japonais aux USA : "Une des sources de la restructuration de l’industrie américaine". Le programme japonais, en ce qui concerne pour exemple l’industrie automobile, a prévu la fabrication des États-Unis en 1985 de 250.000 voitures des marques : Honda - Toyota - Nissan - Mazda - Mitsubishi - en 1987, 800.000 voitures et en 1990 : 2 millions de voitures. Suivant J.C. Derian : "Une bataille de l’automatisation de la production est engagée et c’est dans cette vole que se louera l’avenir à long terme de la haute technologie américaine..." :

Jacques Delors : "Les Japonais sont au plein emploi"

Réponse : 06.07.87 - A2 - retransmission du Japon : Un speaker japonais Devant l’effondrement des exportations, devant la montée du chômage - 7 %, les Japonais...
Que faut-il déduire de tout cela ?
-l’anxiété des dirigeants devant la montée du chômage,
-le chômage est produit par la science,
-les arguments de Jacques Delors sont si contradictoires qu’on ne peut les prendre au. sérieux.
Quelle politique faut-il suivre ? Faisons un bref retour en arrière - 1975 : réapparition du chômage. - 1975-1982 : V.G. D’Estaing - Président de la République, Barre et Chirac - premiers ministres.
Résultats 1981 :1.700.000 chômeurs.
- 1981 : Campagne électorale. Mitterand : avec moi. la France ne comptera pas 2 millions de chômeurs, je m’y engage. Grâce au plan que j’ai développé, je serai en mesure de faire recruter sur les plans publics et privés 1 million - vous m’entendez - 1 million de jeunes dans l’année... Grâce aux 35 heures de travail hebdomadaire, nous créons 950.000 emplois.
- 1981-1986 : Le PS au pouvoir avec une majorité absolue.
Résultats 1986 : 3 millions de chômeurs.
- 1986-1988 : Mitterand toujours président. Chirac : premier ministre.
Résultats 1988 : 3 millions 500.000 chômeurs. Si les chiffres des chômeurs semblent exagérés alors remplacez le mot "chômeur" par le mot "sans emploi".
Que faut-il en conclure ? Qu’aucune politique, qu’aucun politicien ne sont capables d’apporter des solutions au problème du chômage...
Quand Juquin, Lajoinie et Barre parlent plein emploi : ILS PARLENT VAPEUR  !
Quand nos députés votent une loi pour détruire l’abondance : ILS PENSENT VAPEUR !
Quand les électeurs se mobilisent pour un Président de gauche ou un Président de droite : ILS VOTENT VAPEUR !
Monsieur Mitterand a déjà régné 7 ans dont 5 avec la majorité absolue du PS. Résultat un échec lamentable avec le chômage et la misère : ça c’est la génération VAPEUR.
Le même Monsieur Mitterand peut en appuyant sur un bouton faire disparaître une partie de la planète et des centaines de millions d’êtres humains : ça c’est la génération ATOMIQUE.
On peut voir que, si dans génération "VAPEUR" est classé le plein emploi, un mot nouveau apparaît dans génération "ATOMIQUE" le temps libre.
TEMPS LIBRE : Durée de vie d’un individu pendant laquelle on n’a pas besoin de son travail dans le cycle "producteur" pour produire de plus en plus.
TEMPS LIBRE en 1988 : 4 millions de sans emploi.
- plus 5 à 6 semaines de congés payés chez les producteurs, - plus 3 mois de congés dans les Enseignements primaire et secondaire,
- plus 100 % du temps des retraités.
On peut conclure que le problème du chômage ne peut être résolu que dans le contexte actuel. MIEUX dans moins de 20 années, un homme sur deux travaillera 24 heures par semaine.

CONCLUSION
-Alors que notre pays connaît une énorme richesse agricole, alors que la production croît et pourrait croître encore davantage avec de moins en moins de producteurs, allons-nous, les uns après les autres devenir : des laissés pour compte de cette société ??? et chaque individu va-t-il devenir à plus ou moins bref délai, de plus en plus misérable alors que le pays devient de plus en plus riche ? Alors dans ce cas on peut dire comme il y a deux siècles que LA PATRIE EST EN DANGER.

(1) Antenne 2, le 18.05.88 - Émission de J.M Cavada "La marche du siècle".
(2) 1931 : 8 millions de paysans dans une France en état de rareté.
1988 : 1,7 million de paysans dans une France en état d’abondance.