Dialoguons !

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 30 juin 2008

C’est à la “société civile” de prendre en main son avenir, trop compromis quand la démission des politiciens, dévoyés par leur ambition personnelle, est manifeste. Mais cette prise en main est tout le contraire de la passivité docile, savamment entretenue tant par les grands médias et la publicité, que par le stress au travail et des conditions de vie de plus en plus difficiles. Elle exige une conscience citoyenne qui demande de gros efforts, d’abord individuels pour s’informer, puis pour se comprendre mutuellement et enfin pour trouver ensemble les mesures nécessaires afin d’éviter, si possible, le pire qui s’annonce. Sans cette saine réaction contre ce qui est présenté comme modernisation ou mondialisation (sous entendu “d’une certaine l’idéologie imposée”), c’est à un épouvantable conflit général qu’il faut s’attendre et qui ne peut mener qu’à un désastre.

L’espoir ne peut donc venir que des rencontres, des associations de solidarité et de toutes ces expériences alternatives qui, heureusement, se multiplient partout et auxquelles nous ouvrons largement nos colonnes, invitant nos lecteurs à y participer le plus possible. Elles témoignent de la vitalité de l’humanité et la garantissent.

Après Le Printemps de toutes les richesses, en avril [1], après les diverses rencontres organisées autour de mon livre et dont j’ai parlé en mai [2], je suis heureuse d’annoncer que Les Dialogues en Humanité, auxquels nous avons participé avec enthousiame l’an dernier, vont à nouveau avoir lieu le mois prochain à Lyon.

Leur organisatrice les présente elle-même ci-dessous :

Nés à l’occasion du Sommet mondial qui s’est tenu à Johannesburg, en 2002, les Dialogues en Humanité de Lyon portent une ambition : nous faire grandir en humanité.

La plupart des grands problèmes que rencontre l’Humanité ne sont dus qu’à elle-même. La question humaine est dès lors l’affaire de tous et le débat occupe aussi bien l’espace populaire de nos quartiers qu’il traverse les frontières de nos pays.

Du vendredi 4 au dimanche 6 juillet 2008, le Grand Lyon organise la 7ème édition des Dialogues en Humanité, au cœur du parc de la Tête d’Or de la Ville de Lyon. Cette édition se structure autour de trois thèmes :

• Comment les utopies d’hier sont devenues les réalités d’aujourd’hui ?

• Renouvelons notre imaginaire et repérons les potentialités créatrices.

• Construisons une politique de l’humanité.

La crise financière et la crise écologique, dans leur démesure, sont capables d’engendrer une gigantesque crise civilisationnelle. Quelles sont les conditions, face à un tel risque, pour que l’Humanité relève ce défi et rende possible un saut qualitatif ? Comment mobiliser nos capacités de régulation, d’anticipation et de coopération ?

À cet effet, ces trois jours proposent d’initier un véritable dialogue entre passeurs d’humanité, personnes issues des quartiers populaires, militants associatifs, scientifiques, artistes, entrepreneurs, acteurs politiques, représentants des principales traditions spirituelles du monde entier, afin d’explorer ensemble les leviers et obstacles sur notre chemin vers plus d’humanité.

Pour faire bouger la question humaine, il ne s’agit plus seulement d’alerter nos concitoyens sur la gravité des enjeux mais aussi de les persuader qu’il existe des solutions pour écarter les dangers qui nous menacent. Sinon, face à la triple crise que nous vivons - écologique, financière et culturelle - le déni et le désespoir guettent.

On ne traitera les problèmes de notre temps que si l’on conjugue avec lucidité le principe d’espérance et le principe de responsabilité. Un peu partout dans le monde, des personnes et des groupes expérimentent déjà d’autres façons de vivre. Ils représentent cette espérance. Pour la faire grandir, il s’agit de tisser un réseau de liens vivants entre ces pionniers, qui se vivent souvent comme minoritaires. Les Dialogues en Humanité sont une occasion de repérer ces acteurs, de leur donner la parole et de les faire coopérer.

Par avance, je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à cette invitation. Afin que vous puissiez avoir une idée de la diversité des espaces d’échanges proposés, des ateliers du sensible comme des temps festifs, des parcours de femmes en humanité et du forum des jeunes, et des nombreux invités déjà confirmés à ce jour, je vous invite à visiter notre site internet interactif : http://dialoguesenhumanite.free.fr programmation 2008.

Geneviève Ancel.

[1Voir “Convergence d’espoirs” dans GR 1086.

[2Voir “La majorité silencieuse” dans GR 1087.