Envols

par  J. GRIEU
Publication : mai 2016
Mise en ligne : 30 juillet 2016

On peut très bien voler comme un aviateur
En ne volant jamais comme un cambrioleur.
La pie vole souvent alors qu’elle est à terre,
Mais vole tout autant quand elle est dans les airs.
C’est un voleur volant au vol à deux volets !
Et quand « elle a volé », il faut l’interpréter.
Voler n’est pas toujours le vol qu’on imagine,
Même si c’est toujours source d’adrénaline…

Si le vol est vraiment un travail comme d’autres
Il est bien plus risqué que la plupart des nôtres.
C’est le vol à la tire qui… pousse des voleurs,
Au vol à l’arraché plus rémunérateur.
Celui qui vole un bœuf, un œuf, volerait-il ?
Plus petit est le vol et plus c’est difficile !
Vol-au-vent n’est pas vol de voleur d’alizés,
Pourtant, vole du vent qui vole des idées.

Voler le fisc, en France, est-il vraiment pécher ?
On a cent arguments pour ce crime alléger :
Puisque l’État c’est nous, on ne vole que soi,
Ce qui n’est pas prévu dans les textes de loi…
N’est pas cité non plus le vol en rase-mottes,
Pas plus que vol plané qui n’a guère la cote.
Nul n’expose ses prises en vol à l’étalage
Et voler dans les plumes évite tout plumage.

Le bonheur on avoue comme un vol confessé.
Pourtant c’est bien un droit si on l’a mérité.
La chance, pour certains, est un vol inconscient
De là à la punir, ce serait indécent.
Les temps sont une fuite, un envol de perdrix ;
On les attrape au vol pour en faire une vie.
Pour un jeune, mourir, c’est voler l’avenir ;
Pour un vieux, de mourir, vole ses souvenirs.

Le vol, c’est relatif et se voit d’un autre œil
Selon qui l’a commis ou en porte le deuil.
Voler l’idée d’un autre est appelée plagiat,
Voler l’idée d’un groupe est « un grand résultat ».
Les pauvres sont volés plus souvent que les riches :
C’est pour ça qu’ils sont pauvres et de biens restent chiches.
« Vol à voile » ne vise aucun bon musulman ;
Pourtant, on « prend le voile » en entrant au couvent…