Histoire des socialismes

par  R. THUILLIER
Publication : décembre 1978
Mise en ligne : 9 septembre 2008

RENE SEDILLOT est l’auteur de nombreux ouvrages sérieux d’Histoire et d’Economie. Il a fait paraître récemment, chez Fayard, un important volume intitulé : « Histoire des Socialismes ». Il y expose l’extraordinaire profusion des théories, des expériences et, surtout, des réalisations multiformes qui se réclament du socialisme.
Il ressort de cette analyse que le vrai socialisme n’existe nulle part, ce que Jacques Duboin et ses disciples ont toujours soutenu, mais que le mot Socialisme est chargé de tellement d’espoirs qu’il est employé pour couvrir même son contraire !
René Sédillot démontre également que l’usage d’une monnaie non gagée sur la production permet le trafic et l’épargne. Elle n’est donc pas compatible avec le socialisme véritable car elle devient rapidement le support d’un capital.
« Qu’on le veuille ou non », écrit l’auteur, en conclusion de son ouvrage exhaustif, « la monnaie- marchandise c’est l’argent. Et l’argent c’est le pouvoir de l’argent qui conduit tôt ou tard au règne de l’argent. Le Socialisme, s’il emprunte à l’économie de marché le premier de ses instruments se condamne à l’avance à n’être qu’un pseudo- socialisme. »

*

UN OUBLI

Cela n’apprendra rien aux partisans d’une Economie Distributive mais pourra, toutefois, les conforter dans leurs convictions.
Nous regrettons seulement que René Sédillot, parmi les nombreuses théories qu’il étudie pertinemment, n’ait pas cité une seule fois l’Economie Distributive, qui constitue précisément le vrai socialisme. Et que, même dans son index copieux, le nom de Jacques Duboin ne figure pas.
C’est une lacune à combler dans les prochaines éditions de cet ouvrage par ailleurs si documenté.