Ils y viennent !

Publication : avril 1985
Mise en ligne : 6 mars 2009

De « La Croix », du 10 janvier 1985 :

Le chômage s’accroît dans des proportions alarmantes. Mais si nous continuons à lier étroitement les revenus au travail, nous allons tout droit, si ce n’est déjà fait, vers un type de société duale : une minorité de privilégiés bien informés et formés et ayant un emploi peut bénéficier abondamment des bienfaits de la société de consommation, alors qu’une foule croissante de sous-consommateurs n’y a plus accès.
Affirmer dans ces conditions que l’on va créer des emplois nouveaux et donner du travail à tous, relève d’une illusion criminelle ou d’une démagogie à courte vue. Le « traitement social » du chômage a déjà trouvé ses limites au prix d’inégalités flagrantes. Partager le travail  ? Est-ce partout possible ? Il faut faire accepter aux gens la nécessité de partager aussi les revenus, ce qui n’est pas évident.
D’où une seconde idée : et si l’on accordait à chaque individu, quelle que soit sa position sur l’échiquier social, un droit à la subsistance ?
Ce droit nouveau se traduirait par l’accès de tout citoyen à un véritable revenu social garanti, formulation contemporaine d’un minimum vital, distribué par le truchement d’une monnaie dite de consommation.

(Transmis par Paul Rosset)