L’Argent

par  A. CHANTRAINE
Publication : août 1985
Mise en ligne : 13 mars 2009

« Ceux qui travaillent contre l’Argent sont de vrais maîtres de la pensée. »

C’est là votre sinistre besoin
Et vous en avez plein les poches
Mais de l’esprit dans vos caboches
Vous en avez de moins en moins.

N’êtes-vous que de pauvres fantoches
A la merci de vos seigneurs
Des passifs fidèles emprunteurs
Toujours prêts à rater le coche ?

Mensonge habilement déguisé
L’argent vous tient en esclavage
A la merci de mille péages
Comme des robots estampillés.

Dites-moi, préférez-vous de vivre
En étant toujours exploités
Ou connaître l’éthique liberté
Dans un véritable savoir-vivre ?

Alors étudiez pour comprendre
Sachez quand on parle de crédit
Que derrière se trouve le profit
Avec les misères qu’il engendre.

Sans exploiter et ne pas l’être
Voilà à quoi il faut penser
L’argent n’est pas nécessité
Verrez-vous clair un jour peut-être !

« Pas de vérité sans prise de conscience
Pas de liberté sans conscience. »