La monnaie distributive

par  A.E.D. - PPS
Mise en ligne : 16 février 2012

La monnaie distributive ne circule pas. Elle n’est donc pas constituée de pièces et de billets, mais, comme l’est déjà presque toute la monnaie actuelle (la monnaie bancaire), c’est une monnaie électronique.

L’importance du changement est qu’en économie distributive, “l’argent ne peut plus faire de l’argent”, il sert exclusivement à acheter, dans l’économie réelle : la monnaie distributive est créée par inscription sur un compte, où elle demeure jusqu’à être annulée quand elle est utilisée pour un achat : elle ne circule pas, elle ne se transfère pas.

La monnaie distributive ne circule pas, elle ne peut donc pas être faite de pièces et de billets. Mais l’essentiel n’est pas là, puisque les espèces ne sont déjà plus utilisées aujourd’hui que dans moins de 10% des paiements : elles ne constituent plus que de “l’argent de poche” pour régler les petits paiements quand elles ne sont pas déjà remplacées par une carte monéo, et les billets sont surtout utilisés quand il s’agit de paiements “au noir” (pour échapper à l’impôt), ou pour les transferts d’argent “sale” (valises de billets vers des comptes dans des paradis fiscaux). Il n’y a donc pas lieu de les regretter. Et comme nos pièces et billets n’avaient plus, depuis longtemps, aucune valeur intrinsèque, les numismates ne les rechercheront pas. Peut-être que quelques musées consacrés à l’histoire des meurs en exposeront !

L’essentiel du changement est qu’en économie distributive, “l’argent ne peut plus faire de l’argent”, il sert exclusivement l’économie réelle, la monnaie distributive est donc créée par inscription sur un compte, où elle demeure jusqu’à être annulée quand elle est utilisée pour un achat : elle ne circule pas, elle ne se transfère pas.