Le Plan doit prévoir les activités marginales

par  C. C.
Publication : février 1982
Mise en ligne : 22 décembre 2008

...« Nous sommes nombreux à penser que « La Grande Relève » prend la position que nous comptions qu’elle devrait adopter, face à l’Economie de marché qui n’a aucune raison de céder le pas à une « Economie Distributive » (bien que ce soit la meilleure solution).
En effet, les « Régimes » se sont toujours superposés, et rarement annulés : la tribu, le royaume, la noblesse, les congrégations, les coopérations, les républiques, les multinationales (et j’en passe...).
L’Economie de marché... « marchera » un bon bout de temps encore... C’est donc, en effet, à côté qu’il faut mettre en route une certaine forme d’Economie Distributive.
10 %, actuellement, des travailleurs sont « en chômage », pourquoi ne pas créer, pour eux, une « économie à part », vous avez raison, bien distincte de l’autre et n’ayant aucun rapport avec le circuit mercantile actuel.
Certains pourraient continuer à recevoir des indemnités de chômage ; mais ceux qui le voudraient pourraient créer des coopératives de production et de consommation, avec l’aide de l’Etat et des Collectivités locales. Le Plan est tout indiqué pour « prévoir » l’activité marginale de ce secteur. (Voir Michel Rocard).
Ce pourrait être des sortes de Kibboutz en circuit fermé, où les familles trouveraient une occupation, des services communs, des écoles, des crêches, avec une monnaie intérieure (monnaie fondante, tout à fait différente de celle de l’extérieur).
Pas de concurrence avec les « capitalistes » ; mais donner une vie agréable et utile à tous ceux qui, inéluctablement, sont et seront éjectés du circuit économique actuel.
Comme le Progrès ne fera que « dégraisser » les entreprises de leurs ouvriers, employés et cadres, le «  secteur d’Economie Distributive » s’amplifiera sans cesse et c’est ainsi qu’on le préfèrera progressivement à l’autre.
Bravo, encore une fois, pour le « remède » que préconise André Hunebelle avec son Economie de chômage.
Il faut poursuivre la discussion autour de cette idée intéressante et tâcher d’aller proposer des « expériences » dans ce sens à l’équipe actuellement au pouvoir. ».

C.C., Vannes.