Le grand trucage

Comment le gouvernement manipule les statistiques
par  R. BIGOT
Mise en ligne : 31 juillet 2009

Sous ce titre, un ouvrage pertinent est paru en mai 2009, aux éditions La Découverte, il est vendu 13 euros. Écrit sous le pseudonyme de Lorraine Data par un collectif de fonctionnaires issus de la statistique et de la recherche publiques, le texte n’en dira pas plus sur l’identité de ses auteurs, tenus pour la plupart à l’obligation de réserve. Sage précaution, car ils ne ménagent pas nos gouvernants dans la dénonciation argumentée et accablante des tours de passe-passe par lesquels ceux-ci font dire aux chiffres à peu près n’importe quoi.

Voici, in extenso, le texte de la 4ème de couverture :

« Maîtriser l’information statistique a toujours constitué un enjeu des pouvoirs en place. Mais, depuis quelques années, la manipulation des chiffres s’est amplifiée. L’objectif du président de la République est désormais de contrôler au plus près l’information économique et sociale afin de justifier sa politique.

Pour le collectif d’auteurs à l’origine de cet ouvrage, la coupe est pleine : travaillant au cœur des organismes chargés de produire les données statistiques servant notamment à évaluer les effetsde l’action gouvernementale dans divers domaines (pouvoir d’achat, emploi, chômage, heures supplémentaires, lutte contre la pauvreté, école, immigration, délinquance…), ils n’admettent pas ces manipulations de chiffres. Multipliant les exemples précis, ils mettent au jour les procédés utilisées par le gouvernement : publications sur des thèmes “sensibles” annulées ou reportées, sélection de chiffres censés flatter l’action présidentielle, modification des indicateurs rendant compte de l’action gouvernementale, dénigrement de la qualité des données de ses propres services lorsqu’elles ne lui sont pas favorables, voire démantèlement plus ou moins discret des organismes chargés de la statistique publique.

La volonté collective des auteurs est de donner à tous les citoyens les clés leur permettant une lecture critique des informations concernant la nature et les résultats de la politique gouvernementale, afin de restaurer les conditions d’un réel débat démocratique.

Il n’est pas toujours simple de résumer un texte de fiction ; la tâche devient ardue s’il s’agit de présenter un ouvrage documentaire ; mais le compte rendu d’un livre traitant essentiellement de données chiffrées est une acrobatie. Qu’il nous soit permis de limiter la présentation de ce salutaire bouquin en la réduisant à sa table des matières :

Introduction : un sens du service public… qui se perd.

1. Pouvoir d’achat : le grand camouflage.
2. Les chiffres de l’emploi et du chômage : petits arrangements entre amis.
3. Réduire la pauvreté… en changeant d’indicateur.
4. Éducation : silence dans les rangs ?
5. Immigration : controverses… dans un désert statistique.
6. Fabriquer les « bons chiffres de la délinquance » ?
Conclusion. L’aventure continue… »

Une présentation nettement plus habile et convaincante est parue dans le Canard Enchaîné du 13 mai 2009, sous la signature de Alain Guédé et le titre percutant de : Visite dans les arrière-cuisines des statistiques gouvernementales.

J’en souhaite à tous bonne lecture !