Le théorème de Schmidt

par  H. MULLER
Publication : novembre 1981
Mise en ligne : 18 novembre 2008

« Les profits d’aujourd’hui font les investissements de demain qui feront les emplois d’après demain ». Formule séduisante de nature à donner bonne conscience aux milieux patronaux et à laquelle se sont ralliés maints gouvernements libéraux.
La réalité est tout autre : les profits d’aujourd’hui font la grande bouffe immédiate. Ce qu’il en reste s’expatrie, s’investit dans la spéculation, dans les valeurs refuges et l’emploi fait tintin. Ce Schmidt est un farceur, seulement soucieux de justifier le profit et l’austérité imposée au plus grand nombre. Aussi les promesses visent-elles toujours le long terme. On cherche à faire prendre patience aux victimes d’une expansion sans fin appelant des investissements perpétuellement accrus, c’est-à-dire des privations quasi-éternelles, pendant que les nantis se remplissent la panse.