Let’s make money

Mise en ligne : 30 avril 2009

Que font les banques avec l’argent ?

La réponse à cette question, le cinéaste autrichien Erwin Wagenhofer l’apporte dans son film qui sort le 15 avril et dont le titre, Let’s make money, pourrait être traduit en français par Faisons du fric.

Comme celle de Carole Poliquin pour son film Turbulences, la présentation montre les deux mondes qui vivent côte à côte, l’un tire de l’argent bancaire (virtuel) les moyens d’exploiter et de détruire tout ce qui passe à sa portée, et l’autre, celui de la triste réalité, cette planète et la majotité de ses habitants, ainsi délibérément exploités. Peut-être plus professionnel que Turbulences, et dix ans plus tard, Let’s make money filme un monde encore plus fou, où ceux qui l’exploitent expriment leur satisfaction sans état d’âme, sans même l’apparence d’un quelconque scrupule [*].

Il faut absolument voir et inciter à aller voir en face, grâce à ce film, la réalité de la folie de notre époque.

Trois projections suivies d’un débat avec la salle, animé par M-L Duboin, en sont déjà programmées :

• dans le Val d’Oise, au cinéma Utopia de Saint-Ouen l’Aumone, le 10 avril, à 20 h 30,

• dans la Gironde, au cinéma Utopia de Pessac, le 15 avril, à 20 h 30,

• dans les Yvelines, au cinéma Le Pandora d’Achères, le 5 juin.


[*Voici par exemple l’opinion du Président de l’entreprise Templeton Emerging Markets, Mark Mobius :

« Je ne pense pas que l’investisseur doive être responsable de l’éthique, de la pollution ou de quoi que ce soit que produise la compagnie dans laquelle il investit. Ce n’est pas son boulot. Son boulot est d’investir et de gagner de l’argent pour ses clients. »