N° 1004 — novembre 2000



par  M.-L. DUBOIN
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 25 mars 2009

Rien à faire ?

Inventons la démocratie pour que soient défendus les Droits de l’Homme.

par  J. AURIBAULT
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

L’esprit utopique ne demeure-t-il pas, au seuil du troisième millénaire, le seul rempart face aux idéocraties naissantes, fondées sur les “bienfaits ”de la “Nouvelle économie” ?

Utopies contre oppressions douces

L’esprit utopique ne demeure-t-il pas, au seuil du troisième millénaire, le seul rempart face aux idéocraties naissantes, fondées sur les “bienfaits ”de la “Nouvelle économie” ? Jean-Pierre Le Goff, dans un livre paru en 1999, concluait que « la barbarie douce » constituait « le point aveugle de la (...)

par  J. AURIBAULT
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

Précédant la rentrée parlementaire, les laudateurs du libéralisme français ont lancé leur offensive médiatique : Alain Minc, le Conseiller des princes (de la finance, s’entend), est apparu, par deux fois, sur notre petit écran : dans l’émission de Bernard Pivot du 29 septembre, sur le thème “la nouvelle économie” et le ler octobre dans Agapé, consacrée à “l’Evangile contre la mondialisation”.

Pression médiatique de l’oppression douce

L’oppression douce exercée par les médias et les discours officiels.

par  J. AURIBAULT
Mise en ligne : 26 mars 2009

L’oppression douce

L’oppression douce commence par le prosélytisme médiatique comme on vient de le voir. Mais, en réalité, elle est déjà présente, le discours libéral n’étant que la justification d’un processus déjà engagé. La liste des con-traintes, violen-ces par abus d’autorité et asservissements qui constituent l’oppression (...)

par  E. H.
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

« Questionnez les actifs ! », vient d’écrire Jean Auribault. Mais ils nous apportent d’eux-mêmes leur témoignage ! Voici justement celui que nous a adressé un cadre qui a découvert notre mensuel depuis peu de temps :

Sur les 35 heures chez les cadres

« Questionnez les actifs ! », vient d’écrire Jean Auribault. Mais ils nous apportent d’eux-mêmes leur témoignage ! Voici justement celui que nous a adressé un cadre qui a découvert notre mensuel depuis peu de temps : J’aime beaucoup votre joumal qui a l’immense mérite de remettre en question le mode de (...)

par  M. LAURENT
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

D’un autre horizon, le témoignage suivant nous est parvenu d’une lectrice qui se présente comme paysanne et pour qui « la santé paraît une priorité en face de la finance… j’ai noté, dit-elle, pour tenter de sortir la masse de son individualisme, quelques unes de mes interrogations sur des sujets actuels évoqués, sans vraie clarté, par trop de médias. Car j’ai de la peine à faire admettre que nos campagnes sont le vase d’expansion de la ville et que la terre est un ultime recours possible… comme l’escalier, quand l’ascenseur est en panne. »

Battre le fer pendant qu’il est chaud

À propos de la listériose et de la maladie de la vache folle.

par  R. MERCIER
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

Nous avons apprécié cet extrait, envoyé par son auteur, d’un livre auto-édité. Nous vous suggérons donc de commander le livre à Roger Mercier, 22 rue Canterane, 33370 Bonnetan (Fax, téléphone : 05 56 78 35 93).

Mon beau-frère, celui qui est devenu croque-mort

Extraits du livre de Roger Mercier.

par  R. LIADÉFRITE
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

Mon papa, il a dit…

… et lancé une start-up.

par  P. VILA
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

Quand il s’agit de questions financières, les spécialistes n’ont pas peur de l’opinion des citoyens, ils parient qu’ils n’y connaissent rien !

Mais Paul Vila, lui, ne s’en laisse pas conter :

À la trappe, les palotins !

Quand il s’agit de questions financières, les spécialistes n’ont pas peur de l’opinion des citoyens, ils parient qu’ils n’y connaissent rien ! Mais Paul Vila, lui, ne s’en laisse pas conter : Comme modèle de lèche-bottes-à-phynance, je propose Michel Didier, de l’Institut International d’Économie (...)

par  C. LESNES, P. VINCENT
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

Quant au service public, auquel nous avons consacré assez récemment un numéro spécial*, il est de moins en moins au service du public. Dans le domaine de la santé, Paul Vincent constate à propos du sida que la logique libérale passe avant la vie et Corine Lesnes, en décrivant la clinique des pauves, montre que cette idéologie ne fait pas mieux dans les pays qu’on dit riches :

La santé : une marchandise ?

Quant au service public, auquel nous avons consacré assez récemment un numéro spécial*, il est de moins en moins au service du public. Dans le domaine de la santé, Paul Vincent constate à propos du sida que la logique libérale passe avant la vie et Corine Lesnes, en décrivant la clinique des pauves, (...)

par  H. MULLER
Publication : novembre 2000
Mise en ligne : 26 mars 2009

Dans l’éditorial de la GR-ED N°1002, sous le titre les dés sont pipés, M-L Duboin, montrait qu’au départ de nos propositions était le constat que le système actuel dévoie toute activité vers la recherche égoïste d’une rémunération, car cette constatation permet de comprendre sur quelles nouvelles bases la société doit être reconstruite. Henri Muller critique cette analyse et ces propositions :

À propos du choix de son activité

Dans l’éditorial de la GR-ED N°1002, sous le titre les dés sont pipés, M-L Duboin, montrait qu’au départ de nos propositions était le constat que le système actuel dévoie toute activité vers la recherche égoïste d’une rémunération, car cette constatation permet de comprendre sur quelles nouvelles bases la (...)