N° 1017 - janvier 2002



par  J.-P. MON
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

A l’approche des élections présidentielle et législatives du printemps prochain, une nouvelle offensive “libérale”, propulsée par la Droite et le Centre, relayés sinon précédés par le Medef, va déferler sur la France. Au menu : la réforme des retraites, le démantèlement de la Sécurité sociale, la baisse des impôts, le déficit budgétaire,... en bref, moins d’État et plus pour l’entreprise privée. Quant à la Gauche, pour faire “moderne”, elle se laisse lentement gagner par un libéralisme né il y a plus de deux siècles, dans un monde de rareté !

Offensive libérale

JEAN-PIERRE MON prévient : les tenants du libéralisme repartent en campagne afin que les retraites et la sécurité sociale deviennent l’affaire d’entreprises privées, rentables évidemment.

par  J.-C. PICHOT
Publication : février 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Dans l’éditorial de notre N° 1015, daté novembre 2001, Marie-Louise Duboin, estimant que c’est folie de croire qu’on peut venir à bout du terrorisme par l’escalade du terrorisme, dénonçait les méthodes employées par le Président G.W.Bush. Elle a même osé écrire : « Notre monde est mené par des fous furieux à la recherche de leurs seuls intérêts ». Cette désapprobation a ému notre ami Jean- Claude Pichot, qui dit ici combien cette attitude l’a gêné :

Faut-il prendre parti ?

JEAN-CLAUDE PICHOT estime que notre journal devait se limiter à dénoncer les attentats du 11 septembre sans critiquer la riposte des États-Unis, ce grand frère de la France en universalisme.

par  M.-L. DUBOIN
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Nous avons reçu des réactions fort différentes de celle-ci. Mais nous tenons à remercier Jean-Claude pour sa franchise, car elle oblige Marie-Louise à développer sa pensée, à apporter des arguments, à aller plus au fond des choses :

Faut-il suivre ?

MARIE-LOUISE DUBOIN, doutant de cet universalisme, lui répond en développant les raisons qui l’ont amenée à critiquer la politique de G.W. Bush et souligne combien les gouvernements qui s’inclinent devant lui mettent l’humanité en danger.

par  C. STEINER, M. DEVOS
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Voici, écrit le 9 novembre à Berkeley et traduit par Marc Devos, le témoignage d’un Américain, C.Steiner, connu pour avoir collaboré avec Berne à la fondation de l’Analyse Transactionnelle, et participé avec le mouvement de psychiatrie radicale au soutien des opposants à la guerre du Vietnam. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont L’autre face du pouvoir...

La nature a horreur du vide

L’Américain CLAUDE STEINER voit dans les attentats l’expression de la haine de la Nature envers les déséquilibres incontrôlés par les hommes.

par  S. AYRE
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Le second témoignage nous a été envoyé de Nouvelle Zélande. Il s’agit d’une lettre ouverte à l’adresse du gouvernement de ce pays :

Lettre ouverte reçue de Nouvelle Zélande

SARAH reproche aux membres du Parlement d’avoir soutenu les méthodes utilisées par le Président Bush.

par  M. DEVOS
Publication : février 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Les mots cachent les maux

MARC relie le terrorisme à la compétition parce qu’elle produit incapacité et irresponsabilité.

par  J. LE RIGOLLEUR
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Accès aux génériques

Jean Le RIGOLLEUR décrit l’utilité du médicament générique et des difficultés à l’introduire dans les systèmes de santé.

par  A. LAVIE
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Voici la troisième et derniére partie du travail d’Alain Lavie sur l’éclairage qu’apportent les travaux d’Henri Laborit sur les comportements humains, apportant de solides arguments aux distributistes : Sans les autres, le moi n’est rien, c’est pourquoi baser l’organisation de la civilisation sur l’individualisme est absurde. Mais ne pas tenir compte des besoins et des aspirations de chacun ne peut créer que désordre, frustations et violence. Les hiérarchies de valeur doivent donc laisser la place aux hiérarchies de fonctions, à l’instar de tout organisme vivant où chaque cellule, chaque organe, informe les autres du maintien de sa structure, de son homéostatie.

III. Eviter que l’être se fasse avoir

ALAIN LAVIE poursuit son exposé issu des travaux d’H.Laborit : il rappelle que sans les autres, chacun de nous n’est rien, la civilisation basée sur l’individualisme est donc absurde.

par  Y. GOURBEAULT
Publication : janvier 2002
Mise en ligne : 27 janvier 2007

Allez-vous vous réveiller ?

YVES GOURBEAULT énumère pour les responsables de tous les pays tout ce qui n’est plus supportable.