N° 1059 - novembre 2005



par  J.-P. MON
Mise en ligne : 4 novembre 2005

Rappelons à nos lecteurs que du 16 au 19 novembre se déroulera à Mulhouse le colloque “Monnaies et solidarités” organisé conjointement par le Master de Sciences sociales de l’Université de Haute Alsace et la Maison de la Citoyenneté Mondiale, qui accueille le colloque, 20 rue Schutzenberger (renseignements sur place, sur internet à http://mcmarso.apinc.org, et par tél : 03 89 33 97 86). Dans la perspective de pouvoir s’y rencontrer pour parler d’alternatives solidaires, l’article ci-dessous rappelle le débat autour de l’allocation universelle et le suivant apporte le témoignage d’un participant à la journée consacrée au “produit intérieur doux”, expérience semblable à celle du colloque et qui s’est déroulée le 15 octobre dernier.

L’allocation universelle

Jean-Pierre Mon rappelle les diverses versions de l’allocation universelle en insistant sur le fait que pour les distributistes elle est indissociable des autres fondements de cette économie de partage.

par  Y. GRELIER
Mise en ligne : 4 novembre 2005

La richesse est subjective au même titre que le goût d’un aliment. Les satisfactions de chacun peuvent avoir pour origine des éléments différents. D’un pays à l’autre, suivant les cultures, le bonheur dépend de critères différents. De plus, la richesse peut prendre toute sorte de couleur non quantifiable telles la bonne santé, le respect des autres... C’est de ce constat qu’est parti Patrick Viveret pour produire un rapport sollicité en 2001 par Guy Hascoët, alors Secrétaire d’État à l’économie solidaire. Ce rapport, “Reconsidérer la richesse”, a inspiré une journée de réflexion, à Saint-Ouen, intitulée :

Inventons le Produit Intérieur Doux

Yohann Grelier a assisté à la journée organisée autour de la remise en cause du PIB pour repésenter la richesse, et il en témoigne.

par  H. MULLER
Mise en ligne : 4 novembre 2005

Les appels à la solidarité

Henri Muller doute des intentions de ceux qui prêchent la solidarité tout en refusant de remettre en question les règles du jeu.

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 4 novembre 2005

Alors que le gouvernement accélère l’entrée d’entreprises privées dans le secteur public (SNCM, EDF, autoroutes, etc.) nos “représentants élus”, et ceux qui ambitionnent de les remplacer, devraient lire J.K.Galbraith pour, s’ils sont encore capables de réfléchir, profiter de sa très grande expérience.

Ne soyez pas dupes

Marie-Louise Duboin invitent les responsables, nos “représentants” et ceux qui aspirent à le devenir, à méditer l’expérience de l’économiste américain J.F.Galbraith

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 4 novembre 2005

La précarité pour tous !

Paul Vincent témoigne, chez les cadres, de situations précaires trop ignorées.

par  G.-H. BRISSÉ
Mise en ligne : 4 novembre 2005

Misère des retraités

De même, Gérard-Henri Brissé dénonce celle des retraités qui découvrent la misère.

par  H. MULLER
Mise en ligne : 4 novembre 2005

Pouvoir d’achat et marges commerciales

Focalisée sur la seule revendication salariale, l’action syndicale concernant l’accroissement du pouvoir d’achat semble en négliger l’autre facteur : celui des prix, des marges commerciales parfois délirantes, pratiquées à la seule initiative des distributeurs, détaillants, prestataires de services... (...)

par  Sophie
Mise en ligne : 4 novembre 2005

Tout le monde il est bio, tout le monde il est gentil !

Ni chèvre ni loup

Sophie témoigne de son immersion pendant cinq ans dans la culture biologique, par idéal. Les impressions qu’elle en a tirées sont édifiantes.