N° 1066 - juin 2006



par  J.-P. MON
Mise en ligne : 4 juin 2006

Incohérences

Jean-Pierre Mon pointe deux faits d’actualité :

Pour réduire les gaz à effet de serre, on a créé la “Bourse des droits à polluer”, et krach ! les marchés se plaignent qu’on n’a pas assez pollué !

Il faut, dit-on, réduire la dette extérieure : le Danemark l’a fait, et crac, c’est la fin du modèle Danois !

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 4 juin 2006

Du bon usage du service public

Prenant l’exemple de la Poste, Marie-Louise Duboin montre que “moderniser” une entreprise de services afin qu’elle soit rentable, est incompatible avec ce qu’on entend par “service public”.

par  J. MATHIEU
Mise en ligne : 4 juin 2006

Dans la perspective des élections de l’an prochain, l’heure est à la réflexion dans tous les grands partis politiques. Or jusqu’à présent aucun d’entre eux n’a manifesté une réelle prise de conscience des vrais problèmes de notre temps, des nouvelles méthodes de production, par exemple. Tous s’engouffrent dans la même fuite en avant, ne voyant d’issue que dans la croissance.

Tout juste si, pour supprimer le chômage, ils ne vont pas promettre le retour du plein emploi de jadis !

Les écologistes, par vocation, ont sur les autres partis l’avantage de vouloir lutter contre la dégradation de l’environnement. Certains d’entre eux vont même jusqu’à dénoncer le productivisme, ou seulement ses excès, rêvant d’une décroissance volontaire et d’éco-taxes. Mais sans proposer une autre logique que celle du système marchand.

Pour élaborer un programme cohérent et viable, il faut pourtant qu’ils osent pousser plus loin leur analyse des mécanismes du marché, de celui du travail tout particulièrement, et Jean Mathieu s’efforce depuis longtemps de les y amener. Lucide et clairvoyant, il s’est adressé à ses amis les Verts en ces termes :

La question essentielle

Jean Mathieu tente d’inciter ses amis les Verts à pousser plus loin leur analyse, jusqu’à comprendre que leurs aspirations sont incompatibles avec l’économie basée sur l’échange.

par  F. CHATEL
Mise en ligne : 4 juin 2006

Alors que les partis politiques préparent les élections de 2007, François Châtel, dans nos deux précédents numéros, a montré que le bilan du système actuel discrèdite l’idéologie qui le soutient, puis il a exprimé son aspiration à un autre avenir et d’autres préoccupations pour l’humanité. Il aborde pour finir le fond du problème, la façon dont un projet de société utilise les motivations profondes des comportements individuels :

Demandez le programme ! - 3.La valeur de l’activité humaine

Dans la perspective des Présidentielles, François Châtel conclut ses réflexions en montrant que, dans tout projet de société, ce qui est déterminant c’est la façon dont les motivations profondes des comportements individuels sont utilisées.

Mise en ligne : 4 juin 2006

Les bonnes questions

En avril dernier, V. Forrester, auteure de L’horreur économique, interpellait ainsi un(e) éventuel(le) candidat(e) aux présidentielles : « Nous sommes au sein d’une mutation de civilisation, non encore suffisamment prise en compte politiquement, en particulier au (...)

par  F. BERKI
Mise en ligne : 4 juin 2006

J’ai fait un rêve

Il y aurait plus de mille raisons d’être pessimiste. Etre optimiste, ça suppose de réfléchir : espérer quoi ? Pour qui ? Pourtant, jusqu’ici, chez nous, tout va bien. La télévision le dit. Si elle nous parle de malheur, c’est de celui des (...)

Mise en ligne : 4 juin 2006

Au fil des jours

Discrets Une info est passée trop discrètement sur France 2 : un radar automatique, sur une route du côté de Clermont-Ferrand, est resté hors service pendant trois semaines. Pourquoi ? - Parce que EDF avait coupé le courant... pour facture impayée !! La suite, si elle est moins drôle, est plus (...)

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 4 juin 2006

Franco cacophonie

Paul Vincent, grâce à l’expérience de ses nombreux contacts avec des étrangers, apporte son témoignage, qui va à l’encontre des lois préparées par le ministre de l’Intérieur.

Mise en ligne : 4 juin 2006

Le vrai scandale des... “flots boueux”

... est que les données de Clearstream ne sont pas accessibles à la justice financière.

par  G.-H. BRISSÉ
Mise en ligne : 4 juin 2006

Sommes-nous en 1788 ?

Gérard-Henri Brissé voit la fin d’un monde dans l’attitude des responsables de la politique actuelle. Peut-on espérer une renaissance ?

par  A. VIDAL
Mise en ligne : 4 juin 2006

Fidèle lecteur, Alain Vidal a écrit une pièce pour faire comprendre, très simplement, la création monétaire, et il l’a fait jouer par ses élèves de CM1, de l’École de la Fraternité à Nantes. En voici le résumé. Que pensent nos lecteurs de ce texte et de cette initiative ? Envisagent-ils d’en avoir une semblable ?

Une pièce de monnaie

Alain Vidal a monté une pièce pour expliquer la création monétaire

Mise en ligne : 30 juin 2006

Association Bio Consom’acteurs

Dans un numéro paru début 2005, la revue Que Choisir ? reconnaissait, après une série de tests comparés sur des salades et des pommes bio et d’autres, issues de l’agriculture “raisonnée” ou prétendument respectueuse de l’environnement, que seules les salades et les pommes bio ne présentaient aucune trace (...)