N° 1069 - octobre 2006



par  J.-P. MON
Mise en ligne : 25 septembre 2006

Au fil des jours

Jean-Pierre Mon montre, par des exemples récents, que la façon dont est utilisé le progrès technique mène, non pas à déplacer des emplois vers les services, mais à les supprimer. Et les banques n’ont jamais tant fait de profit !

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 12 octobre 2006

Suivez le mouvement ! … on va vous y aider !

Marie-Louise Duboin dénonce les moyens utilisés par les zélateurs de notre système économique afin que personne n’ose imaginer le mettre en question.

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 12 octobre 2006

Faites le test !

Des acteurs, qui acceptent ce système et en vivent, témoignent de leur façon d’agir et de penser. Il faut du recul pour prendre conscience que les objectifs qu’ils poursuivent avec zèle mènent l’humanité à son suicide.

par  J. MATHIEU
Mise en ligne : 12 octobre 2006

I- Cessons d’avoir à mendier du travail !

L’abolition du marché du travail, explique Jean Mathieu, est dans la logique de l’Histoire, et ce ne serait pas une calamité comme on le prétend.

par  C. ECKERT
Mise en ligne : 12 octobre 2006

Sous le titre Bonnes vacances ! Caroline Eckert relatait dans la GR 1067 de juillet, le dilemme d’un chercheur, Frédéric Ogé, pris entre le souci de révéler de graves délits de pollution et son devoir de discrétion. Elle le compléte ici par un tour de France des pollutions trop ignorées :

Tour de France de la pollution ignorée

Caroline Eckert nous avertit : une incroyable quantité de sites très dangereux, dus à la négligence de pollueurs impunis, ont été découverts. Mais tout le monde semble les ignorer.

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 12 octobre 2006

L’immigration choisie n’est pas une idée neuve

Paul Vincent en a trouvé la preuve dans ce qu’un médecin raciste publiait sous l’occupation, en 1942.

par  G.-H. BRISSÉ
Mise en ligne : 12 octobre 2006

Avis de tempête

Gérard-Henri Brissé avertit les futurs candidats qui s’essouflent en belles déclarations : ce n’est pas ce qu’attendent les électeurs, et ils sont mécontents.

par  É. GOUJOT
Mise en ligne : 31 octobre 2006

Nos lecteurs militants s’entendent souvent dire qu’ils pourraient bien se contenter de réclamer un revenu minimum pour tous. Éric Goujot explique ici pourquoi cela ne lui paraît pas la solution. La citation encadrée que nous ajoutons en marge va dans le même sens.

Le revenu d’existence seul ne peut pas être suffisant.

Eric Goujot explique que, tant que le profit restera la motivation de tous, cette allocation minimum sera vite récupérée et galvaudée.