N° 1074 - mars 2007



par  J.-P. MON
Mise en ligne : 9 mars 2007

Au fil des jours

Jean-Pierre mon a noté ce mois-ci les moyens utilisés par l’administration américaine, des sociétés pétrolières et des groupes de réflexion pour inciter des “scientifiques” à réfuter les conclusions de la conférence de l’ONU sur le réchauffement.

Quant aux entreprises qu’on veut tant nous faire aimer, elles cherchent surtout à échapper au fisc.

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 9 mars 2007

Si vous cherchez à comprendre

Voici le nouveau livre de Marie-Louise Duboin. Comportant 230 pages, il vient d’être publié par les éditions du Sextant, qui en ont fixé le prix à 14,90 euros. Il décrit d’abord les trois formes de la monnaie, leurs origines et les garanties qui y sont attachées. Puis on suit l’évolution de la (...)

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 9 mars 2007

À côté de la plaque !

Marie-Louise Duboin pense que les “grands” candidats se permettraient moins de promesses intenables si le public connaissait mieux le fonctionnement du système financier. Faites un test, vous constaterez que le slogan : « Alors que la maison brûle, tout le monde regarde ailleurs » ne s’applique pas seulement à l’écologie.

Mise en ligne : 9 mars 2007

Par contre, les professionnels de la finance, eux, sont évidemment bien placés pour savoir qu’ils naviguent au sein du vrai pouvoir et que leur position ne sera pas remise en cause, quelle que soit l’issue des scrutins. Leurs témoignages, recueillis par Yves Eudes et rapportés dans Le Monde du 24 février, permettent de le constater : ils confirment qu’il n’y a aucun “vrai changement” possible sans une remise en cause du pouvoir financier, ce qu’aucun des candidats éligibles n’envisage.

Les golden boys ne sont pas inquiets

… car les règles financières dont ils profitent ne seront pas remises en cause par le prochain gouvernement, quel que soit l’élu à la Présidence.

Mise en ligne : 9 mars 2007

Un de nos fidèles lecteurs nous a fait parvenir l’appel (accompagné d’un bulletin de soutien [1]) qu’il a reçu du président-fondateur d’un mouvement politique (?) baptisé IFRAP 2007. Jouant sur le mode populiste, cet appel est intitulé « Campagne électorale : Les partis politiques nous trompent ». C’est l’archétype même du discours abondamment répandu dans la presse et les milieux de droite et qui reprend les arguments du Medef :

Présentation et résumé de la thèse de l’ IFRAP 2007

Un sous-marin du Medef

Jean-François Amary a su déchiffrer un appel venu d’un mouvement politique inédit dont les arguments, qui sont ceux des porte-parole du medef, n’ont pas résisté à son examen.

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 9 mars 2007

Bienvenue en France aux cocottes de Thaïlande

Paul Vincent commente, à propos de la visite que Sarkozy a faite à la société Le Creuset pour découvrir la classe ouvrière française, un détail piquant.

par  G. FILOCHE
Mise en ligne : 9 mars 2007

Pour mieux comprendre les propositions sur le travail du candidat UMP, voici l’analyse qu’en fait sur internet (adresse www.democratie-socialisme.org)un spécialiste, puisqu’il est inspecteur du travail :

Sarkozy parle à la France qui se lève tôt

Gérard Filoche, inspecteur du travail, est bien placé pour montrer que la politique de Sarkozy, c’est, contrairement à ses belles formules, l’obligation de travailler plus pour gagner moins.

par  G.-H. BRISSÉ
Mise en ligne : 30 mars 2007

Des élections pour rien ?

Gérard Henri Brissé constate que c’est maintenant qu’on découvre les dégâts de la réforme des retraites. Le sort des plus pauvres ne pourra pas être amélioré sans une véritable réforme économique et monétaire.

par  C. VÉLOT
Mise en ligne : 31 mars 2007

Pour pouvoir développer leurs semences d’organismes génétiquement modifiés (OGM), les multinationales productrices affirment que leur culture en plein air est sans danger, ce que personne ne peut prouver. Ce type de culture se développe de plus en plus, malgré les protestations. Pour attirer l’attention et qu’un débat soit ouvert, des champs d’OGM cultivés en plein air malgré les risques éventuels, ont été spctaculairement fauchés, et leurs auteurs condamnés.

Christian Vélot, docteur en biologie et spécialiste des OGM, soutient ces faucheurs parce qu’ils ne sont ni des obscurantistes, ni des passéistes ou des anti-science, mais des “éveilleurs de conscience”.

Voici son témoignage :

À propos des faucheurs d’OGM

Christian Vélot, biologiste spécaliste des organismes génétiquement modifiés défend les faucheurs de ces cultures en plein air. Condamnés comme des obscurantistes, il estime que ces faucheurs sont des éveilleurs de conscience.