N° 1078 - juillet 2007



par  J.-P. MON
Mise en ligne : 3 août 2007

Au fil des jours

Jena-Pierre Mon dénonce la complaisance des médias envers le pouvoir, l’incohérence de la PAC et se demande si ce sont les chinois qui mettront fin à la concurrence intraeuropéenne.

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 10 août 2007

L’heure n’est pas au désespoir

Marie-Louise Duboin décrit les initiatives qu’ont prises, dans plusieurs régions, des militants pour l’économie distributive.

par  G.-H. BRISSÉ
Mise en ligne : 10 août 2007

Désarroi

Gérard-Henri Brissé souligne l’habileté dont a fait preuve Nicolas Sarkozy pour arriver à ses fins, mais prévoit les difficultés auxquelles il va se heurter face à la "France d’en bas".

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 10 août 2007

La preuve par le 93

Patrick Devedjian vient de découvrir la cause de la délinquance : c’est la pauvreté. Le 93 est un département de forte délinquance parce qu’il est pauvre, et il est pauvre parce qu’il a élu des municipalités communistes qui entretiennent cette pauvreté pour se faire réélire. Fort de cette découverte, (...)

par  ATTAC France
Mise en ligne : 10 août 2007

« Au cours de cette campagne, j’ai beaucoup appris dans la manière de réduire certains grands enjeux à quelques bouts de phrase et quelques caricatures ». Ce témoignage (dans Matinplus du 26 juin) est celui d’une nouvelle élue, qui a donc acquis de l’expérience en se lançant dans une campagne électorale. Mais le modeste citoyen, qui ne fréquente pas les milieux politiciens n’a pas, lui, ce moyen pour découvrir l’art et la manière d’utiliser les mots pour séduire en ce domaine. Alors comment peut-il comprendre en quoi consiste ce traité européen “simplifié” trouvé en quelques heures par les Vingt-Sept (dans la nuit du 23 au 24 juin, ils étaient au bord de la rupture à 20 heures du soir et tous d’accord à 4 heures 40 le matin) ? Les associations Attac de 17 pays d’Europe se sont penchées sur ces questions. Voici l’essentiel du texte de la déclaration commune d’Attac Allemagne, Attac Autriche, Attac Espagne, Attac Flandres, Attac France, Attac Suède et Attac Suisse, présentée par Attac France :

Pour une Europe démocratique et sociale

Dans 17 pays d’Europe, les associations nationales Attac se sont penchées sur le "traité simplifié" qui résulte d’un accord subi(t), et plusieurs ont publié une déclaration commune à ce sujet.

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 10 août 2007

Lettre à mon facteur

Paul Vincent interroge un préposé sur certaines nouvelles mesures dites de "modernisation", à la Poste.

Mise en ligne : 13 août 2007

Ce sont les investissements financiers, dans telle entreprise, tel secteur ou tel domaine d’activité plutôt que dans tout autre, qui déterminent l’orientation de l’économie. Or ces choix sont faits, actuellement, par ceux qui “placent” les capitaux. Et ils en décident sur des critères de rentabilité, exclusivement.

Il est temps que s’ouvre enfin un débat pour décider qui doit avoir le pouvoir d’exercer ces choix, qui sont essentiels pour l’avenir de la société humaine : ce pouvoir doit-il rester hors des responsabilités politiques ou bien doit-il être démocratiquement partagé ?

Et si la voie démocratique doit être préférée à la main invisible du marché, comment organiser ce partage ?

Dans son livre “Mais où va l’argent ?” M-L Duboin décrit le rôle aujourd’hui dévolu au pouvoir financier et fait trois propositions. C’est donc autour du contenu de ce livre que nous invitons nos lecteurs à débattre dans nos colonnes.

Pour qui pousse le blé ?

Ce sont les investissements financiers, dans telle entreprise, tel secteur ou tel domaine d’activité plutôt que dans tout autre, qui déterminent l’orientation de l’économie. Or ces choix sont faits, actuellement, par ceux qui “placent” les capitaux. Et ils en décident sur des critères de rentabilité, (...)

par  R. GIMONNEAU
Mise en ligne : 13 août 2007

Un fidèle lecteur de Tonnay-Charente, organisateur au début de cette année d’une conférence-débat dans sa ville, se soucie de la façon de payer des achats importants, à long terme, et il fait pour cela une suggestion.

Faut-il deux monnaies ?

Raoul Gimonneau se demande comment payer des achats importants en monnaie distributive.

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 13 août 2007

Réponse à M. R. GIMONNEAU

La première question soulevée est celle des achats à plus long terme que ceux de première nécessité, et dont le montant excéde, parfois de beaucoup, le revenu mensuel. Recourir à la création d’une seconde monnaie, spécifique, dédiée à certains achats et non à d’autres, obligerait d’abord à établir la liste (...)

par  C. ROBIN
Mise en ligne : 13 août 2007

Par ses suggestions, Claude Robin élargit le débat en proposant la lecture d’autres ouvrages :

Élargissons le débat

Claude Robin compare plusieurs ouvrages qui imaginent des alternatives contre l’asservissement actuel à la finance.

par  P. VINCENT
Mise en ligne : 13 août 2007

Adresse au Figaro

Vos titres ont beaucoup d’allure, mais ils sont assez tendancieux. Par exemple celui-ci : « Les retraites dorées des conducteurs de TGV ». Vis-à-vis des cheminots retraités qui travaillent à l’étranger en étant deux fois mieux payés (6.600 euros par mois) qu’ils ne l’étaient par la SNCF, l’expression me (...)

par  S.A. BARATHIEU
Mise en ligne : 13 août 2007

Découvrant notre journal, un nouveau lecteur imagine une transition, dans un seul pays, de l’économie actuelle vers l’économie distributive qu’il désigne par “crédit social” (sans toutefois se référer au crédit social des “crédististes”) :

Vers le crédit social

Stéphane A. Barathieu cherche une mesure de transition vers l’ED.

par  E. BARREAU
Mise en ligne : 13 août 2007

Planète en danger

Ernest Barreau dénonce la paranoïa destructive de l’humanité aveuglée par l’argent.

par  C. R.
Mise en ligne : 13 août 2007

Sauvons les Bouddhas !

Un lecteur nous invite à comprendre comment une "novlangue" entraîne sournoisement la destruction du patrimoine culturel de nos sociétés.