N° 1096 - mars 2009



par  J.-P. MON
Mise en ligne : 31 mars 2009

Un colloque a dérapé, ce qui prouve que la vraie question d’actualité est (enfin !) bel et bien celle qui constitue, depuis la création de La Grande Relève, en 1935, le principal sujet traité dans ses colonnes : l’après capitalisme. Jean-Pierre Mon commente, en partant de l’article d’Hervé Kempf Le chemin du postcapitalisme (Le Monde du 15 janvier 2009) :

Nouveau monde, nouveau capitalisme

Jean-Pierre Mon commente le colloque qui s’est tenu sur ce thème… et a dérapé !

par  M.-L. DUBOIN
Mise en ligne : 31 mars 2009

Pourquoi un tel autisme ?

Quels sont les intérêts qui motivent la poursuite d’une politique évidemment désastreuse ?

Manifeste pour les "produits de haute nécessité"

Neuf intellectuels antillais, dépassant les légitimes revendications des populations de la “France d’Outre-mer” proposent de sortir du capitalisme.

par  B. BLAVETTE
Mise en ligne : 31 mars 2009

Le mot utopie fait partie de ces termes à connotations multiples qui prennent un sens différent en fonction de celui qui les utilise. Ainsi pour certains, une utopie désigne un projet dont la réalisation est totalement impossible et qu’il ne faut pas prendre au sérieux ; pour d’autres il évoque même un régime dictatorial qui vise à répandre un bonheur uniforme et obligatoire.

Le texte ci-dessous ne prétend pas à l’exhaustivité et propose une autre vision de l’utopie, personnelle à son auteur.

Voyage en utopies

Bernard Blavette, s’appuyant sur l’étude de l’Histoire, propose sa vision de l’utopie.

par  C. AUBIN
Mise en ligne : 31 mars 2009

Christian Aubin poursuit ici sa réflexion commencée dans son article de la GR 1095, dans lequel il cherchait quels sont les freins qui empêchent les mentalités d’évoluer.

La critique sociale en question (II)

Christian Aubin poursuit sa réflexion, commencée dans son article précédent, cherchant les freins qui empêchent les mentalités d’évoluer.

par  J.-L. GLORY
Mise en ligne : 31 mars 2009

Jean-Louis Glory se souvient que le titre originel et entier de la GR est : La Grande Relève des Hommes par la science, soulignant le fait que dans le travail humain qui intervient dans toute production, la part de travail intellectuel l’emporte de plus en plus sur celle de la main d’œuvre, ce qui bouleverse toute l’organisation économique conçue à l’époque industrielle. Ce sont donc les bases de cette économie d’un autre temps qu’il s’agit de remettre en question :

Capitalisme et travail intellectuel

Jean-Louis Glory analyse les bouleversements introduits dans la notion de valeur du fait de la part croissante de travail intellectuel dans la production.

Mise en ligne : 31 mars 2009

Le “capital immatériel”

André Gorz , dans son livre L’immatériel, décrivait, en 2003, la crise du concept de valeur.

"André Gorz, un penseur pour le XXIème siècle" vient de paraître. À lire !

par  Fabienne
Mise en ligne : 31 mars 2009

Fabienne, qui témoigne ci-dessous, a travaillé, pendant de nombreuses années, à l’usine Renault de Flins. Elle y a suivi l’évolution des conditions de travail et participé aux luttes pour en arrêter la dégradation, y menant même bien des combats. Observant que l’avenir de l’activité automobile dans la vallée de la Seine est, comme tant d’autres, bien compromis, elle s’interroge maintenant sur le sens de cette course en avant pour “défendre l’emploi” :

L’avenir dans la vallée de la Seine est-il dans l’automobile ?

Fabienne, en utopiste debout, s’interroge sur la course en avant pour “défendre l’emploi”.