N° 1112 - août-septembre 2010



par  J.-P. MON
Publication : août 2010
Mise en ligne : 10 septembre 2010

Au fil des jours

Jean-Pierre Mon passe du foot à “l’Affaire”, ou du vrai poulpe à la pieuvre financière…

par  B. BLAVETTE
Publication : août 2010
Mise en ligne : 10 septembre 2010

Paradis très spéciaux

Bernard Blavette a trouvé un “brûlot” qu’il faudrait brandir à bout de bras, par centaines de milliers, dans les manifestations, pour montrer aux dominants que nous ne sommes pas dupes.

par  C. AUBIN
Publication : août 2010
Mise en ligne : 10 septembre 2010

« Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière ! » disait Michel Audiard. Alors tâchons d’élargir ces “fractures”, car ce dont on peut être sûr c’est qu’à ces gens-là, il manque l’intelligence du cœur, celle sans laquelle on ne peut gagner, à la fin de l’histoire. Le pire à craindre est que, dans leur folie, et vu la totale inconscience du public, ils préfèrent que tout disparaisse, eux avec, plutôt que de lâcher leur pouvoir.

Dans l’actualité de cet été, c’est EDF, Électricité de France, élément essentiel de notre indépendance énergétique et de notre patrimoine industriel, qui est systématiquement pillé au profit d’intérêts privés.

À ce sujet, Christian Aubin attire l’attention sur une nouvelle “réforme”, une loi scélérate en préparation : la NOME.

Le pillage légalisé d’EDF

Christian Aubin attire l’attention sur la NOME, une loi de plus pour faire passer EDF, partie de notre patrimoine commun, au profit d’intérêts privés.

par  G. EVRARD
Publication : août 2010
Mise en ligne : 10 septembre 2010

L’individu et l’État, de Benjamin Constant à André Gorz

Dans un précédent article de La Grande Relève (GR 1106, février 2010), intitulé L’écologie, nouveau fondement de la démocratie ?, nous avons discuté, à la suite de Dominique Bourg et Kerry Whiteside, l’analyse de Benjamin Constant comparant la liberté des anciens à celle des modernes. Pour résumer, la (...)

par  G. EVRARD
Publication : août 2010
Mise en ligne : 10 septembre 2010

Le Monde Diplomatique d’avril 2010 reprenait en pleine page un texte visionnaire d’André Gorz, paru en 1974, qui anticipait la récupération finale de l’écologie par le capitalisme, au terme d’une longue période d’indifférence, puis d’opposition. Nous y sommes, en effet. Pour Guy Evrard cependant, la mise en scène politique et médiatique du “développement durable”, notamment depuis la publication en 2006 du rapport Stern sur le coût du réchauffement climatique, masque en réalité dans notre pays l’incapacité de la plupart des forces qui s’opposent au capitalisme à penser la question sociale et la question environnementale sur la même échelle de temps et donc à admettre leur interaction profonde. André Gorz en avait pourtant poursuivi l’analyse et nous devrions aujourd’hui y puiser des arguments.

Ecologie et capitalisme : inconciliables

Guy Evrard discute de la récupération de l’écologie par le capitalisme, en “confrontant” André Gorz et Nicholas Stern.

par  J.-P. MON
Publication : août 2010
Mise en ligne : 11 septembre 2010

Les très hauts salaires

Chiffres publiés par l’INSEE