N° 1150 - février 2014



par  J.-P. MON
Publication : février 2014
Mise en ligne : 3 mai 2014

Au fil des jours

Jean-Pierre Mon montre qu’il ne faut pas se fier aux gros titres des journaux dits d’information : y regarder de plus près en révèle souvent l’incohérence.

par  C. AUBIN
Publication : février 2014
Mise en ligne : 8 mai 2014

Il y avait eu l’AMI, cet accord négocié en douce, en 1998, au sein de l’OCDE. Sa découverte avait soulevé assez de protestations pour qu’il soit abandonné. Voici maintenant le TAFTA, dont Christian Aubin évoque ici les grandes lignes : les méthodes sont aussi peu démocratiques et le but est semblable : il s’agit de “débarrasser” investisseurs et grandes entreprises de toute loi qui, aussi justifiée soit-elle, pourrait restreindre leurs profits.

Des voix s’étant élevées pour exprimer l’indignation devant ces procédés, le commissaire européen Karel De Gucht aurait été contraint de suspendre les négociations, officiellement… mais qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est que pour mieux les reprendre, après les élections européennes…

TAFTA ou la démocratie en GRAND danger

Christian Aubin évoque les grandes lignes d’un traité qui se prépare, en douce, et hors de tout débat démocratique, dans le but de permettre aux grandes entreprises internationales de passer outre à quelque loi qui pourrait entraver leurs profits

par  B. BLAVETTE
Publication : février 2014
Mise en ligne : 14 mai 2014

Venant à point pour compléter l’alerte à propos du TAFTA, le dossier élaboré par Bernard Blavette décrit des pratiques utilisées par ces multinationales dont il faudrait garantir les profits.

Dans sa première partie ont été décrits par le menu les comportements crapuleux de Total et d’Areva, ces deux entités jumelles, orgueils de la technologie française dans le monde.

Il s’agit ici d’élargir l’horizon en montrant que, loin d’être des exceptions, ces entreprises sont représentatives d’un capitalisme prédateur dont les industries extractives constituent l’avant-garde exacerbée.

À côté des paradis fiscaux connus, souvent dénoncés, existent des “paradis miniers” plus discrets et tout aussi malfaisants.

Le secteur minier en accusation

II - Paradis miniers

Bernard Blavette poursuit sa description de comportements crapuleux de très grosses entreprises des industries extractives et montre que ces paradis miniers, représentatifs d’un capitalisme prédateur, sont aussi malfaisants que les paradis fiscaux.

par  C. DUC-JUVENETON
Publication : février 2014
Mise en ligne : 14 mai 2014

Quand on a bien compris les propositions d’une économie distributive, qui sont la raison d’être de La Grande Relève, il semble bien qu’il soit impossible d’y renoncer,comme le prouve le témoignage de Christiane Duc-Juveneton. Elle a rencontré, tout à fait par hasard, quelqu’un qui a milité toute sa vie pour l’économie distributive. Leur long échange lui a permis de se rendre compte de ce que fut la base ouvrière de l’économie distributive dans les années 1968-80, de sa vitalité, de la force de ses convictions, et de voir, chez ceux qui ont vécu ces combats, qu’elle est restée intacte, confortée par l’errance désespérante de notre monde actuel.

Rencontre stimulante

Christiane Duc-Juveneton a longuement écouté un ancien docker qui a milité toute sa vie pour l’économie distributive, elle témoigne que la force de sa conviction est restée intacte et se trouve même confortée par l’errance désespérante de notre monde actuel.