N° 1167 - août-septembre 2015



par  J.-P. MON
Publication : août 2015
Mise en ligne : 9 décembre 2015

Au fil des jours

Jean-Pierre Mon revient sur la sagesse et le courage de la prise de position du pape quand il affirme l’incompatibilité entre l’économie de marché et la lutte contre ses conséquences sur l’environnement.

Et à propos d’emplois, il dénonce l’inconscience de ceux qui prônent le précariat.

par  M.-L. DUBOIN
Publication : août 2015
Mise en ligne : 9 décembre 2015

Mais où va-t-on ?

Marie-Louise Duboin, constatant que les traités imposés aux peuples de l’Union Européenne ont déshumanisé ses dirigeants, estime que la solidarité et la paix qu’ils promettaient ne sont possibles qu’à condition de sortir de l’économie de marché

par  M. DERVIN
Publication : août 2015
Mise en ligne : 9 décembre 2015

Le concours “La parole aux étudiants ” organisé par le Cercle des économistes avait pour thème « Imaginez votre travail demain ! ». La lecture (dans Le Monde du 4 juillet) de la contribution apportée par une étudiante à Sciences Po Rennes, Manon Dervin, nous a bouleversés. Quel bonheur de lire ces réflexions, qui vont parfaitement dans le sens de ce que nous avons toujours soutenu, contre vents et marées ! Présentées par une jeune inconnue qui n’a sans doute jamais lu La Grande Relève, elles témoignent en outre de leur actualité !

Cette “lettre à une croissance que nous n’attendons plus” se situe tellement à l’encontre de tout ce que prônent les organisateurs du concours qu’on se demande vraiment par quel miracle elle a pu être acceptée par ce bastion qui défend tout ce qu’elle démolit !

Pour en juger, en voici des extraits :

Ô très chère Croissance…

Manon Dervin étudiante à Sciences Po, retrouve, sans doute sans les avoir jamais lues, les analyses de La Grande Relève, et les exprime avec fermeté et humour.

Publication : août 2015
Mise en ligne : 9 décembre 2015

Le précariat

C’est ce que proposent des économistes pour résoudre les problèmes du chômage : des emplois sans contrat, de temps en temps, hors des droits les plus élémentaires qu’un code du travail peut garantir…

par  F. CHATEL
Publication : août 2015
Mise en ligne : 9 décembre 2015

Avec la mondialisation capitaliste, une nouvelle offensive de la société de marché sévit depuis une trentaine d’années. Présentée comme moderne et universelle, alors que son origine remonte au début du 19ème siècle, l’économie libérale domine le monde comme au cours des années 1920-1930, avec une menace similaire de nouveaux fascismes.

Cette similitude remet dans l’actualité l’œuvre de K. Polanyi, ce démystificateur du capitalisme et prédicateur de sa fin, que François Chatel présente ici :

Karl Polanyi

François Chatel rappelle l’essentiel de l’œuvre de ce démystificateur du capitalisme, remise d’actualité par la similitude de la situation présente avec celle des années 1930.

par  H-C MATTON
Publication : août 2015
Mise en ligne : 10 décembre 2015

Laisser faire… n’importe quoi, au nom de l’intouchable “libre entreprise”, c’est se laisser mener par des apprentis sorciers. Et ils sont capables de tout avec les nouvelles technologies dont les possibilités sont inimaginables… H.C. MATTON évoque ici quelques aspects de ce à quoi cette irresponsabilité peut conduire :

Vertiges transhumains et environnementaux

H.C. Matton revient sur ce à quoi il faut s’attendre si les applications de la science restent à la merci de la “libre entreprise”.

par  J.-P. MON, M. COX
Publication : août 2015
Mise en ligne : 10 décembre 2015

Nous sommes loin d’être seuls à penser qu’il se joue en ce moment en Europe un jeu bien plus crucial que le sort de la Grèce. Jean-Pierre MON a choisi de faire connaître à nos lecteurs l’analyse de l’état de l’Union Européenne faite par le professeur Michael Cox, publiée initialement sur le site de l’École d’Économie et de Sciences Politique de Londres (LES), puis largement diffusée sur le forum Social Europe :

La Grèce a capitulé… mais la véritable défaite est celle de l’Europe

Extraits des réflexions du Pr. Michael Cox, de l’École d’Économie et de Sciences Politiques de Londres, à propos du diktat imposé à la Grèce (traduction de J-P Mon).