N° 805 - novembre 1982



Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Incohérence agricole commune

UN très ancien lecteur de la Grande Relève » m’écrit : « Comment se fait-il que vous ne parliez plus des destructions scandaleuses de produits agricoles, du café brûlé dans les locomotives, des vignes arrachées, du blé dénaturé, du lait versé dans les égouts ? (...)

par  J.-P. MON
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Au fil des jours

Pour les gouvernements de droite comme de gauche un seul mot d’ordre, la rigueur : en Norvège, le gouvernement conservateur présente un budget de rigueur (réduction des investissements publics et de ceux des communes, réduction des impôts sur les profits (...)

par  M. DUBOIS
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Un vrai changement

AVANT DE VOTER DE NOUVELLES LOIS LA volonté de changement, dans une société comme la nôtre, est plus qu’explicable. C’est à vrai dire une sorte de légitime défense de l’individu inlassablement agressé dans sa vie quotidienne. Encore faut-il que, si changement (...)

par  P. SIMON
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Sans espoir de retour

ILS sont partis sans espoir de retour les emplois de ceux qu’on appelle les cols bleus, partis avec les industries qui les employaient. Les uns et les autres ont été balayés par le raz-de-marée technologique qui constitue le fond de la crise que nous traversons. (...)

Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Ils y viennent !

• Extrait d’un entretien avec J. Ellul du « Nouvel Observateur » du 17-7-82 : D’un entretien avec J. Ellul dans « le Nouvel Observateur » du 17 juillet : J.E.- Pousser une politique d’automatisation extrêmement rapide de l’ensemble des entreprises françaises implique une (...)

par  H. MEUNIER
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Mais pourquoi cette austérité ?

« L’effort devra être poursuivi durant de longues années », annonçait dernièrement notre Ministre des Finances revenu dans la foulée de ses prédécesseurs. Il ne semble guère, pourtant, que la production utile nécessite tellement d’emplois et d’efforts, sinon pour (...)

par  E. BARREAU
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Les crédits de mort

BREVE, mais meurtrière (comme toute guerre) , la guerre des Malouines est terminée. Vainqueurs et vaincus font les comptes, les premiers exultant, les seconds maugréant, tout en analysant les causes de leur défaite ; tous semblant ignorer que dans toute (...)

par  A. CHANTRAINE
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

Ne mourez plus pour la patrie

Soyez résolument, farouchement contre la guerre. Il n’y a pas de guerres justes. Vivre c’est aimer et non tuer. On ne meurt jamais pour sa patrie comme le pensent certains inconscients. On meurt tout simplement pour défendre les puissances de l’Argent... (...)

par  H. MULLER
Publication : novembre 1982
Mise en ligne : 9 janvier 2009

A l’heure où les tenants de la libre entreprise manifestent leur opposition aux efforts de justice sociale tentés par le gouvernement, H. Muller développe son analyse d’un document publié par l’Institut de l’Entreprise. Il s’attache à démontrer que sous la proclamation de beaux principes (créativité, goût du risque, respect de la liberté, etc...) se cachent la loi implacable du profit et son mépris des besoins d’une immense majorité.

Libre entreprise ou satisfaction des besoins ?

A l’heure où les tenants de la libre entreprise manifestent leur opposition aux efforts de justice sociale tentés par le gouvernement, H. Muller développe son analyse d’un document publié par l’Institut de l’Entreprise. Il s’attache à démontrer que (...)