N° 878 - mai 1989



par  M.-L. DUBOIN
Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Par où commencer ?

Mêmes causes...? Les historiens s’accordent pour reconnaitre, parmi les causes de la Révolution Française, le rôle important joué par l’insuffisance de la production agricole. La famine a fait des ravages et Claude Manceron décrit la détresse des paysans (...)

par  A. PRIME
Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Qui est responsable : le système ou la nature humaine ?

Début avril, aux informations sur TF1, on pouvait entendre : » L’Unicef lance un appel pour l’enfance en péril : aux Indes, 45 millions d’enfants de 14/15 ans, voire moins, travaillent 14 à 16 heures par jour ; dans le monde, 40.000 enfants meurent chaque (...)

par  L. LE METER, M.-L. DUBOIN
Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Un cas qui fait réfléchir

(1) Une immense tristesse En arrivant en 1973 sur la ferme de Francquemont, à trois kilomètres de Saint-Péran en Ille-et-Vilaine, Annick et Jules Marot ont retroussé leurs manches. Ils avaient dù quitter une toute petite exploitation du côté de (...)

Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Lu, Vu, Entendu

A la suite de la réunion de La Haye, les représentants, au plus haut niveau, de plusieurs contrées ont signé un appel sous le titre : « Notre pays c’est la planète » et en tête la phrase suivante : « Créer une autorité mondiale dotée de pouvoirs de décision et (...)

par  R. MARLIN
Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Vivre et mourir en Economie distributive

Puisque lors de conversations privées ou de réunions publiques, nos interlocuteurs nous demandent souvent comment les gros achats : véhicules, habitations, etc... et les successions se dérouleraient en économie distributive, pourquoi ne pas évoquer ces (...)

par  P. VINOT
Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Au cours d’une "Table ronde" sur le Revenu Minimum d’insertion présidée par M. Bélorgey, député socialiste de l’Allier, rapporteur du projet de loi sur le R.M.I. à l’Assemblée Nationale, Pierre Vinot, animateur du Centre d’Etudes de la Socio-économie et ancien membre du Conseil Economique et Social a demandé :

« Existe-t-il une raison d’ordre supérieur -et qu’on nous ait tue jusqu’ici...- une raison dont quelque secte d’économistes détiendrait le redoutable secret, mais qu’elle se refuserait à nous communiquer, une raison de priver les populations (et singulièrement les catégories les moins favorisées) des moyens de consommer ce qu’on a les moyens de produire ? Si une telle raison existe, qu’on nous la dise. Elle ne doit pas être couverte par quelque « confidentiel-défense ».

Et si elle n’existe pas, ou si elle s’avère inconsistante - alors qu’on cesse enfin de pratiquer des politiques aussi anachroniques et aussi dénuées de réalisme ».

Voici le problème bien posé. Donnons la parole à P. Vinot :

Après le R.M.I.

Au cours d’une "Table ronde" sur le Revenu Minimum d’insertion présidée par M. Bélorgey, député socialiste de l’Allier, rapporteur du projet de loi sur le R.M.I. à l’Assemblée Nationale, Pierre Vinot, animateur du Centre d’Etudes de la Socio-économie et ancien membre du Conseil Economique et Social a (...)

par  R. CARPENTIER
Publication : mai 1989
Mise en ligne : 14 mai 2009

Réflexions du désespoir

On crie « au scandale » dès qu’une oeuvre d’art est volée, disparait ou est démolie ; on restaure les vieilles pierres, les cathédrales, les fortifications, les pyramides, tombeaux, monuments historiques ; on protège et garde jalousement l’art sous toutes ses (...)