Pourquoi ne pas supprimer l’argent ?

par  A.E.D. - PPS
Mise en ligne : 16 février 2012

Pour éviter le gaspillage. Les ressources de la nature ne sont pas infinies, ni toutes renouvelables. Il restera donc toujours un certain nombre de biens qu’il importe d’économiser, au sens profond de ce mot. Pour pouvoir gérer les biens à « économiser », il faut les comptabiliser.
C’est pour cela qu’une monnaie est nécessaire, même en économie distributive, où leur saine gestion est rendue possible par une monnaie de consommation, c’est-à-dire par une monnaie qui est créée au même rythme que la production des biens à « économiser », et qui s’annule quand elle permet à ces biens de parvenir à leurs consommateurs.
Ce qu’il faut supprimer dans la monnaie capitaliste c’est sa fonction d’accumulation : la possibilité qu’avec cette monnaie, « l’argent permet de faire de l’argent ».

Pour éviter le gaspillage. L’économie distributive tend à étendre la gratuité autant que possible. Mais les ressources de la nature ne sont pas infinies, ni toutes renouvelables. Il restera donc toujours un certain nombre de biens qu’il importe d’économiser, au sens profond de ce mot. Pour pouvoir gérer les biens à « économiser », il faut les comptabiliser. C’est pour cela qu’une monnaie est nécessaire, même en économie distributive, où leur saine gestion est rendue possible par une monnaie de consommation, c’est-à-dire par une monnaie qui est créée au même rythme que la production des biens à « économiser », et qui s’annule quand elle permet à ces biens de parvenir à leurs consommateurs. Quand une quantité de monnaie vous est régulièrement versée sous forme d’un revenu suffisant que vous n’avez pas eu « à gagner », c’est qu’il ne s’agit plus du tout de la monnaie capitaliste actuelle !

Ce qu’il faut supprimer dans la monnaie capitaliste c’est ce qui rend complètement injustifiable la répartition des richesses. C’est sa fonction d’accumulation : la possibilité qu’avec cette monnaie, « l’argent permet de faire de l’argent », sans aucune justification, de sorte que les plus riches deviennent encore plus riches, puisqu’en pouvant « placer » l’argent qu’ils ont déjà en trop, ils en « gagnent » encore plus !