Réflexions

par  A. CHANTRAINE
Publication : juillet 1980
Mise en ligne : 7 octobre 2008

Dans tous les domaines de la production et de la distribution, tout se trouve dans les mains des vrais producteurs, c’est-à-dire dans les mains des salariés. Le système financier leur met tout dans leurs mains, mais il fait en sorte de ne rien leur mettre dans la tête. C’est cela leur seule puissance. Les forces du pouvoir ont pris le plus grand soin de les conditionner à un système, de façon à ce que tous les hommes, manuels ou intellectuels, croient que l’argent est nécessaire pour vivre.
Oui, les salariés ont tout en mains pour préparer la grande révolution pacifique et la noble évolution. Il ne leur reste plus qu’à vaincre leur ignorance et à bien vouloir se déconditionner.
Mais cela est une autre révolution !...

*

Nous vivons dans la confusion économique la plus totale. Chacun s’y débat sans bien s’en rendre compte ou sans rien comprendre, sans en chercher la cause. Et par conséquent sans pouvoir y apporter une solution valable.
Nous vivons sans cesse sous l’effet de l’ignorance héréditaire soigneusement entretenue par les puissances de l’argent.
Comment dessiller les yeux des dirigeants et des dirigés ? L’homme est prisonnier de lui-même. Va-t-il encore se soumettre longtemps aux imbécillités administratives et commerciales ? Va-t-il croire à la politique d’aujourd’hui qui n’est en fait qu’une politique d’inconscience ? Va-t-il encore se soumettre à payer des impôts de toutes sortes qui lui créent des difficultés inouïes, des fatigues, des énervements et des pertes de temps ? Va-t-il enfin vaincre son ignorance et sa passivité ? Pourra-t-il un jour, se servir des puissants instruments qu’il a entre les mains, à savoir les grèves intelligentes, instructives et humoristiques, des grèves qui produisent et distribuent ? Bref des grèves utilitaires qui rendent service à tous les hommes.