Un monde criminel

par  J. GUÉZENNEC
Publication : mai 1982
Mise en ligne : 27 janvier 2009

C’est par centaines de milliers de tonnes que le poisson est rejeté à la mer sans aucune réaction de l’intelligence. Et au Tiers Monde meurent de faim chaque année, selon les statistiques, cinquante millions de malheureux et le plus grand nombre d’enfants. Voici brièvement le résumé des destructions dans notre vieille économie millénaire : « nous laissons mourir de faim chaque jour 35 mille enfants de sous-alimentation, tandis que chaque année, la Communauté Economique Européenne dépense 225 millions de francs pour détruire fruits et légumes pour maintenir les cours ; que chaque année plus de cent mille enfants deviennent aveugles par manque de vitamine A alors que les frigorifiques de l’Europe communautaire regorgent d’un excédent de 300 mille tonnes de produits laitiers à propos desquels on discute en haut-lieu sur l’art et la manière de les faire disparaitre  ; que les laiteries des Etats-Unis déversent à l’égoût chaque année dix millions de tonnes de petit lait dont les protéines pourraient nourrir huit millions d’êtres humains !