Un nouveau parti Belge

Publication : octobre 1997
Mise en ligne : 17 août 2008

En Belgique aussi, la misère dans l’abondance suscite réflexions et propositions…

C’est ainsi que le premier quuotidien belge, Le Soir, rapportait en juillet dernier la constitution d’un « nouveau-né » dans le paysage politique. Sous le nom de “Vivant”, et mené par un électronicien, Roland Duchâtelet, ce mouvement se définit comme « l’oxygène de la politique » et estime que le travail doit résulter d’un choix personnel et non plus d’une contrainte et ceci grâce à un salaire de base versé à tous.

Pour y parvenir, Vivant propose au niveau européen non pas la sortie du système, mais l’instauration de frontières fiscales telles qu’une forte hausse de la TVA sur les produits importés.

Ce parti fixe le délai pour rendre opérationnel ce système de prospérité : trois à quatre ans après être parvenu au pouvoir.

(envoi de C.Calmeyn, Bruxelles)