Une idéologie qui a la vie dure

Publication : avril 2016
Mise en ligne : 25 juin 2016

JPEG - 19.4 ko
éd. Utopia
moins de 100 pages, format 10X18, 6 €.

« Il faut, avant toute recherche ou réflexion sur le travail dans notre société, prendre conscience de ce que tout y est dominé par l’idéologie du travail ». C’est ce conseil de Jacques Ellul qu’a suivi Guillaume Borel, l’auteur d’un petit livre montrant que si l’idéologie de la “valeur travail” est si profondément incrustée dans beaucoup d’esprits, c’est parce qu’elle a une longue histoire, qu’il retrace avant de conclure : « L’émancipation ne peut ainsi s’accomplir que par un désendoctrinement et une décolonisation de l’imaginaire, qui sont les préliminaires indispensables à la réorientation de l’appareil productif au service de la libération de l’Homme de la contingence du travail ». Mais comment amener nos responsables à consacrer deux heures à cette lecture  ?