A. CHANTRAINE

Le 21 juin 1993, Albert Chantraine (75 ans), poète-écrivain au service de la Paix, comme il se présentait lui-même, est décédé après 43 ans d’une épreuve impitoyable, cloué au lit à la suite d’une balle reçue le 2ème jour de la guerre, le 10 mai 40.

De son lit, il n’a cessé d’agir, par l’écriture, pour un monde libéré des fantasmes guerriers, de la violence sous ses diverses formes. Et il savait que la première des violences c’est l’exclusion sociale, lorsque l’on est rejeté du circuit économique en tant que chômeur, par un système dit “libéral”, impitoyable.

Ayant découvert l’économie distributive, ayant pris le temps de l’étudier à fond et de réfléchir aux implications socio-économiques de son installation, il en devint un fervent défenseur. Il collaborait à de nombreuses revues internationales et la Grande Relève publiait régulièrement sa pensée depuis 1976. Il n’a cessé de proclamer sous diverses formes, avec des mots simples, la nécessité d’un changement radical de système économique pour changer les rapports sociaux entre les Hommes de la planète - car il était mondialiste, évidemment - Donateur généreux pour que se développe la Grande Relève, il a jusqu’à ses derniers jours proclamé : en répandant la Vérité, tu te sauves toi-même, et tu sauves aussi les hommes qui auront voulu t’écouter.


Articles de cet auteur

par  A. CHANTRAINE
Publication : février 1987
Mise en ligne : 22 juillet 2009

La monnaie-frein

Quel est l’obstacle qui oblige les uns à ne pas produire et les autres à ne pas pouvoir consommer. Réponse : c’est le papier-monnaie. Ne trouvez-vous pas curieux qu’on ne veuille pas répartir la monnaie, si facile à fabriquer et à distribuer, afin d’écouler (...)

par  A. CHANTRAINE
Publication : août 1988
Mise en ligne : 15 juillet 2009

Quand verrons-nous une économie de raison ?

Pour le penseur, il est bien triste de voir un pays s’enfoncer dans l’irresponsabilité et dans le désastre. Il est pénible de constater le laisseraller dans tous les domaines et à tous les niveaux. Il est bien triste de savoir que tout pourrait être fait (...)

par  A. CHANTRAINE
Publication : avril 1986
Mise en ligne : 23 juin 2009

L’inadmissible esclavage

L’inadmissible esclavage fait que les hommes, les femmes et les enfants sont obligés de vendre leur force de travail pendant que d’autres, sans fournir le moindre travail utile, vivent du placement de leurs capitaux après avoir exploité la force du travail. (...)

par  A. CHANTRAINE
Publication : mars 1986
Mise en ligne : 22 juin 2009

Il n’y a pas qu’un Sida

Le virus du Sida tue les cellules de surveillance que sont les lymphocytes, défenseurs de nos cellules. Ainsi il crée un désordre immunologique. C’est pareil avec le virus du Sida économique. En effet, le système économique-financier basé uniquement sur (...)

par  A. CHANTRAINE
Publication : août 1985
Mise en ligne : 13 mars 2009

« Ceux qui travaillent contre l’Argent sont de vrais maîtres de la pensée. »

L’Argent

« Ceux qui travaillent contre l’Argent sont de vrais maîtres de la pensée. » C’est là votre sinistre besoin Et vous en avez plein les poches Mais de l’esprit dans vos caboches Vous en avez de moins en moins. N’êtes-vous que de pauvres fantoches (...)

Brèves

22 décembre 2014 - Archives de la Grande Relève

Plus de 3000 articles de la Grande Relève sont désormais en ligne...