Qui croire ? Que croire ?

par  A. ESCUDIER
Publication : décembre 1977
Mise en ligne : 28 mai 2008

« L’INFLATION c’est un problème qui nous concerne TOUS » vient de nous dire notre Premier Ministre Monsieur Raymond BARRE.
Cela donne à réfléchir ! Me sentant ainsi mis en cause, dans une certaine mesure (pour Un cinquante millionième) par le plus grand économiste que le Monde entier nous envie, je me suis dit que peut-être... étant donné que... à supposer que Jacques DUBOIN se soit trompé, j’étais en train de participer à la ruine de notre monnaie.
Je me suis donc précipité sur mon « Nouveau Petit LAROUSSE en couleurs » et j’ai trouvé :

INFLATION (du lat. Inflare= enfler). Déséquilibre économique caractérisé par une hausse générale des prix, et qui provient de l’excès de pouvoir d’achat de la nasse des consommateurs (particuliers, Entreprises, Etat) par rapport à la quantité des biens et des services mis à leur disposition.
Augmentation excessive : Inflation de fonctionnaires.

*

L’Inflation de fonctionnaires ne pouvant pas être retenue, alors que l’on demande à cor et à cri de créer des emplois, il reste donc la définition claire et précise sur laquelle, hélas, les deux parties mises en cause
sont diamétralement opposées. Les consommateurs (particuliers, Entreprises, Etat) se plaignent, tous, de manquer de pouvoir d’achat...
Les commerçants, dispensateurs de biens et de services se plaignent, tous, de leurs magasins et resserres bourrés de marchandises et du manque ruineux de clients...
Mais le Petit Larousse peut-il être pris en considération par un scientifique de l’Economie ?
Mon petit-fils, Michel, étudiant en Sorbonne, Sciences Economiques  : Licence, Maîtrise, D E A (Diplôme d’Etudes Approfondies) prépare son doctorat. En furetant dans ses livres de cours, je ne devais pas manquer de trouver une explication valable à ce qui devenait, pour moi, un grand mystère. Et j’ai trouvé un tout petit livre, avec un gros titre : - INFLATION -. Ça y est, pensais-je, le mystère va s’éclaircir. L’auteur R. BARRE. Non, je ne dis pas Raymond, car il y a des René, Robert, Raoul, Rodolphe, Roland... mais enfin Raymond ou pas, j’allais être fixé.
1re page, en haut :
« L’Inflation est un phénomène complexe aux aspects variés ».
1re page, au centre :
« Prenons le risque d’un départ abrupt et d’un tour elliptique ».
(Le Petit Larousse se fige).
« L’inflation est un processus de hausse générale des prix, ou, exprimé autrement, une diminution du pouvoir d’achat de la monnaie ».
Plus de relation de cause à effet. (Le P.L. s’évanouit).
2e page :
« La définition que nous proposons pourrait être développée. On désignerait alors par le terme d’inflation, un mouvement de hausse dispersée des prix, qui s’entretient de lui-même, et qui est dû à une insuffisance relative, à un certain moment, des offres spontanées par rapport aux demandes formulées aux prix courants du début de la période d’analyse ».
Et voilà pourquoi votre fille est muette.
(Le Petit Larousse disparaît).
En effet, le départ est abrupt et le tour elliptique, mais je me demande pourquoi R. (Raymond) va chercher plus loin, puisque le mouvement de hausse dispersée des prix... s’entretient de lui-même.
Alors, des deux R, quel est celui qui a raison ?
L’INFLATION nous concernet-elle TOUS ?
Je comprends, à ne considérer que la définition scientifique, que nous soyons nombreux à y comprendre goutte, donc à ne pas nous sentir concernés !


Brèves

12 avril 2019 - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.