Édito

par  Y. GRELIER
Mise en ligne : 5 décembre 2020

 Qu’est-ce que l’économie distributive ?

Il s’agit de substituer au capitalisme une organisation démocratique, qui mette l’économie au service d’une humanité libérée tant de l’obligation de croissance que de la nécessité de faire du profit.

Ceci implique l’abolition du salariat, en même temps qu’un changement radical de la monnaie.

La monnaie distributive est immatérielle, informatisée comme la monnaie bancaire actuelle. Mais elle est émise par une institution publique de façon à ce que sa masse constitue le pouvoir d’achat équivalant aux biens produits. Constituant ainsi un flux parallèle à celui de la production, elle ne circule pas : au fur et à mesure qu’une entreprise ou un particulier l’utilise, elle est automatiquement annulée. Cette monnaie, non spéculative et non circulante, permet ainsi :

  • 1. de financer la production à venir,
  • 2. d’assurer les services publics (ce qui supprime tout impôt) et
  • 3. de distribuer à chacun, de la naissance à la mort, un revenu garanti.

Penseur-Duboin Ce revenu n’est plus, pour un individu, le paiement de son travail, c’est sa part de la richesse produite en commun qui lui assure les moyens de développer sa personnalité en participant à cette production de richesse.

- Présentation de l’économie distributive (Une courte présentation sur 2 pages est disponible en pdf pour diffusion.)

 En résumé

Tout ce qui est utile, matériellement et écologiquement possible, l’est financièrement. Tous les citoyens reçoivent un pouvoir d’achat (le revenu social) dont la masse totale correspond aux biens et services disponibles, mis en vente.
Ce "revenu social" est versé en "monnaie de consommation" et permet au consommateur de choisir ses achats. Cette réforme fiscale rend inutile tout impôt.

La production n’est pas dirigée, mais les efforts sont orchestrés en vue d’obtenir le plus grand rendement possible avec le minimum de peine. Le travail humain nécessaire pour assurer tant les services publics que la pérennité de la production (y compris l’entretien de l’équipement, son extension et ses perfectionnements) revêt la forme d’un "service social" accompli par roulement.

Ce système économique ne fait disparaître aucun de nos droits politiques, mais il les complète de droits économiques sans lesquels ils n’ont pas de sens, car pour vivre libre, il faut avoir de quoi vivre !

 Pour en savoir +

 Consultez aussi la Foire Aux Questions


Navigation

Articles de la rubrique

  • Édito