N° 1109 - mai 2010



par  M. MULLER
Mise en ligne : 31 mai 2010

L’aliénation pratiquée comme un “jeu”

Michel Muller dénonce la manipulation des téléspectateurs de France 2, le 17 mars dernier, par l’émission “le jeu de la mort”.

par  F. CHATEL
Mise en ligne : 31 mai 2010

Le capitalisme, une étape à dépasser

François Chatel rappelle les croyances religieuses selon lesquelles le travail est une tâche assignée par Dieu et le gain la mesure du mérite, qui sont à la source du capitalisme ; une étape de l’histoire humaine qu’il faut maintenant dépasser.

par  J. GADREY
Mise en ligne : 31 mai 2010

Cette croyance en un ordre préétabli et cette apologie du mérite qui se mesurerait par le gain expliquent sans doute le mal que nous avons à faire entendre la nécessité d’une économie distributive, qui se résume à gérer l’économie de façon démocratique. Persuadés qu’il n’y a pas d’alternative au capitalisme, beaucoup de gens préfèrent rêver qu’on pourrait le réformer pour permettre de résorber la pauvreté et de protéger durablement l’environnement. Pourtant, Jean Gadrey, Professeur d’Économie, donne neuf raisons de constater que ce n’est pas possible, en répondant (sur http://www.alternativeseconomiques.fr/blogs/gadrey/) à la bonne question :

Le capitalisme est-il réformable ?

Jean Gadrey donne à ceux qui croient possible de le réformer, neuf raisons qui montrent que leur rêve est irréaliste.

par  G. EVRARD
Mise en ligne : 31 mai 2010

Les premiers touchés par les excès du capitalisme sont les agriculteurs. Souvent malgré eux, ils se trouvent aujourd’hui au cœur de contradictions, exacerbées par la crise, qui nous concernent tous.

Un documentaire de Dominique Marchais, Le temps des grâces, invite à redécouvrir leur monde, loin des clichés et des nostalgies.

Guy Evrard l’a vu. Il déplore que sa distribution soit demeurée confidentielle (16 spectateurs à la séance) alors que ce film est un appel à la responsabilité citoyenne : il est l’occasion de mieux réfléchir au devenir de l’agriculture française qui dépend largement du message que sauront envoyer les citoyens à la puissance publique…

L’agriculture française entre reflet, symbole et réalité.

Pour Guy Evrard, le film documentaire Le temps des grâces éclaire admirablement l’agriculture française d’aujourd’hui, mais il invite aussi les citoyens à s’exprimer sur la société dans laquelle ils veulent vivre demain.

par  R. POQUET
Mise en ligne : 31 mai 2010

« À condition que les citoyens prennent leur place… » conclut Guy Evrard. Et les députés ? Quel rôle jouent-ils aujourd’hui au sein d’une Assemblée Nationale qui ne semble qu’entériner les décisions d’un Président en état permanent d’ébullition ?

Roland Poquet vous suggère, non sans humour, d’essayer de vous en faire une idée en leur posant quelques questions choisies :

Le jeu des “pourquoi ?”

Roland Poquet suggère avec humour de poser quelques questions pertinentes aux députés.

par  C. AUBIN
Mise en ligne : 31 mai 2010

Christian Aubin rentre d’un voyage au Mexique. Dans ce pays aussi, les services publics sont privatisés. Mais là, pas de discours, pas de débat ni même semblant de débat :

Par la force !

Christian Aubin a observé, au Mexique, comment les services publics sont
privatisés par la force.

par  J.-C. BOUAL, P. BRACHET
Mise en ligne : 31 mai 2010

C’est toujours au nom des impératifs du capitalisme libéral que partout, systématiquement, les services publics sont démolis. Rétablir leur légitimité, faire reconnaître que ce sont des “biens communs sociaux”, selon le terme de Jean Gadrey, est donc l’une des tâches les plus urgentes que les citoyens conscients devraient s’assigner. C’est l’objectif du texte qui suit, inspiré de L’évaluation démocratique, outil de citoyenneté active, ouvrage collectif [1] sous la direction de Jean-Claude Boual [2] et Philippe Brachet [3] :

Re-légitimer les services publics

C’est toujours au nom des impératifs du capitalisme libéral que partout, systématiquement, les services publics sont démolis. Rétablir leur légitimité, faire reconnaître que ce sont des “biens communs sociaux”, selon le terme de Jean Gadrey, est donc l’une des tâches les plus urgentes que les citoyens (...)

Mise en ligne : 31 mai 2010

Pièges de l’égalité hommes-femmes

Il est devenu banal de déclarer que l’approfondissement de la démocratie exige une réelle égalité des sexes, qui passe notamment par une large participation des femmes aux postes de responsabilité, dans le cadre des affaires publiques ou privées. Mais, comme cela est souvent le cas, ce genre d’annonce, (...)