J. GADREY


Articles de cet auteur

par  J. GADREY
Publication : juillet 2013
Mise en ligne : 12 octobre 2013

Nos fidèles lecteurs se souviennent de l’alerte que nous avions lancée dans ces colonnes, en mars 1998 (GR 975) à propos d’un odieux accord international qui se préparait, et dans le plus grand secret possible, sous le nom de AMI (pour Accord Multinational sur l’Investissement). C’est Jack Lang qui avait dénoncé ce qui se tramait en douce à Paris, au palais de La Muette, au nom prédestiné. La mobilisation pour la faire échouer a été si grande qu’on aurait pu espérer qu’elle servirait de leçon à ceux qui dirigent les États prétendus “développés”. `

Hélas non. Preuve que la démocratie a vraiment du plomb dans l’aile, c’est un accord encore plus dangereux qui est maintenant concocté entre les Étas-Unis et l’UE. La plupart des médias n’en parlent que pour en cacher les vices. Mais heureusement, ce n’est pas le cas de Jean Gadrey, à qui nous devons déjà plusieurs judicieuses réflexions (dont la dernière, en mai 2010, exposait clairement neuf raisons pour lesquelles le capitalisme n’est pas réformable). Il a étudié à fond ce que nous préparent en douce la Commission européenne et l’Administration étatsunienne, et il résume clairement ses conclusions sur http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/files/accord-ue_us-4p.pdf. Pour informer nos lecteurs sur ces dangers, nous ne pouvons pas faire mieux que reproduire ici, avec son accord, cette analyse :

Pire que l’AMI : un accord de libre dumping !

Jean Gadrey révèle ce qui se prépare en douce sous le terme de “partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement”. L’élimination de tous les droits (qualifiés “d’obstacles”) sur le commerce bilatéral entraînerait un séisme économique, social, environnemental et politique sans précédent : à nous boeuf aux hormones, OGM et animaux nourris aux farines animales, etc… !

par  J. GADREY
Mise en ligne : 30 novembre 2010

Sur son blog du site http://www.alternativeseconomiques.fr, dont voici un extrait, le Professeur d’économie Jean Gadrey aide à voir clair dans toute “la com” officielle qui défend la réforme des retraites :

Retarder l’âge de la retraite serait“bon pour l’emploi des jeunes” ?

Jean Gadrey dément cette affirmation qu’utilisent les défenseurs de la réforme des retraites dans le but de démobiliser les jeunes.

par  J. GADREY
Mise en ligne : 31 mai 2010

Cette croyance en un ordre préétabli et cette apologie du mérite qui se mesurerait par le gain expliquent sans doute le mal que nous avons à faire entendre la nécessité d’une économie distributive, qui se résume à gérer l’économie de façon démocratique. Persuadés qu’il n’y a pas d’alternative au capitalisme, beaucoup de gens préfèrent rêver qu’on pourrait le réformer pour permettre de résorber la pauvreté et de protéger durablement l’environnement. Pourtant, Jean Gadrey, Professeur d’Économie, donne neuf raisons de constater que ce n’est pas possible, en répondant (sur http://www.alternativeseconomiques.fr/blogs/gadrey/) à la bonne question :

Le capitalisme est-il réformable ?

Jean Gadrey donne à ceux qui croient possible de le réformer, neuf raisons qui montrent que leur rêve est irréaliste.

par  J. GADREY
Mise en ligne : 31 juillet 2009

Le CESE montre la voie

Alors que l’exemple du CESE permet à Jean Gadrey de constater que le résultat est bien meilleur si, au lieu de laisser l’économie aux économistes, on ouvre le débat aux citoyens.

par  J. GADREY
Mise en ligne : 31 octobre 2008

… ce que confirme Jean Gadrey, Professeur à la faculté des sciences économiques et sociales de l’Université Lille I, références et calculs à l’appui :

… inefficace contre la pauvreté, pérennisant les petits boulots

... Jean Gadrey en apporte la démonstration.

Brèves

9 mai - Kou l’ahuri / Les yeux ouverts

Ajout des fichiers ePub du livre Kou l’ahuri et du livre Les yeux ouverts de Jacques (...)

12 avril - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.

22 décembre 2014 - Archives de la Grande Relève

Plus de 3000 articles de la Grande Relève sont désormais en ligne...