J.-L. GLORY


Articles de cet auteur

par  J.-L. GLORY
Mise en ligne : 30 juin 2009

Les marques et l’industrie du luxe

Jean-Louis Glory dénonce des pratiques, plus ou moins anciennes, qui toutes abusent le client pour en tirer de l’argent.

par  J.-L. GLORY
Mise en ligne : 30 avril 2009

Dans la première partie de cet article (GR 1096) Jean-Louis Glory posait que la valeur d’une marchandise exprimait la quantité de travail socialement nécessaire à sa production et à sa reproduction, que son prix oscillait autour de cette valeur, que tout travail avait une composante manuelle et une composante intellectuelle. Puis il montrait que cette dernière composante, que par commodité on appelle travail intellectuel, avait quatre propriétés qui la distinguent profondément des objets matériels : elle se partage sans se diviser, elle ne s’use pas, elle ne prête guère prise à l’obsolescence et sa reproduction est infiniment plus facile que sa production initiale. Il va plus loin :

Capitalisme et travail intellectuel (II)

Jean-Louis Glory, ayant caractérisé la composante intellectuelle du travail, montre que son évolution entraîne la dissociation des besoins et de l’activité créatrice.

par  J.-L. GLORY
Mise en ligne : 31 mars 2009

Jean-Louis Glory se souvient que le titre originel et entier de la GR est : La Grande Relève des Hommes par la science, soulignant le fait que dans le travail humain qui intervient dans toute production, la part de travail intellectuel l’emporte de plus en plus sur celle de la main d’œuvre, ce qui bouleverse toute l’organisation économique conçue à l’époque industrielle. Ce sont donc les bases de cette économie d’un autre temps qu’il s’agit de remettre en question :

Capitalisme et travail intellectuel

Jean-Louis Glory analyse les bouleversements introduits dans la notion de valeur du fait de la part croissante de travail intellectuel dans la production.

par  J.-L. GLORY
Mise en ligne : 31 août 2008

Dans un précédent article (GR 1089, p.12) Jean-Louis Glory s’est appliqué à poser le problème de l’immigration dans sa globalité actuelle et à passer en revue ses perspectives dans le système capitaliste.

Pour le compléter, il envisage dans ce second article, des solutions qu’il veut à la fois conformes aux réalités économiques, historiques et sociales et aux droits humains :

II. Regarder la vérité en face et éviter la barbarie

Ayant montré que, dans le système actuel, l’Europe aura encore besoin d’immigrants, Jean-Louis glory propose des solutions qu’il veut à la fois conformes aux réalités économiques, historiques et sociales et aux droits humains.

par  J.-L. GLORY
Mise en ligne : 31 juillet 2008

Abordons un sujet d’actualité, celui de l’immigration.

Pour commencer, donnons la parole à Jean-Louis Glory qui est professeur de philosophie et membre du comité de rédaction de la revue de l’AFASPA [1], Aujourd’hui l’Afrique.

Il pose ici le problème dans sa globalité actuelle et envisage ses perspectives dans le système capitaliste.

Dans un prochain article, il en envisagera des solutions à la fois conformes aux réalités économiques, historiques et sociales et aux droits humains.

I - Regarder la vérité en face et éviter la barbarie

Jean-Louis Glory, dans cette première partie, fait le tour du problème de l’immigration vers l’Europe, tel qu’il se présente dans le système actuel.

Brèves

9 mai - Kou l’ahuri / Les yeux ouverts

Ajout des fichiers ePub du livre Kou l’ahuri et du livre Les yeux ouverts de Jacques (...)

12 avril - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.

22 décembre 2014 - Archives de la Grande Relève

Plus de 3000 articles de la Grande Relève sont désormais en ligne...