L’idéologie européenne

Mise en ligne : 31 août 2008

 [1]

Le 4 février 2008 marquera sans doute dans l’Histoire de France le premier coup d’État politique du XXIème siècle.
La nouvelle gouvernance à l’américaine, appuyée par la bienveillance du Parti Socialiste, aura montré que la volonté souveraine exprimée par plus de 15 millions de Français en mai 2005 dans le “Non”
à la constitution européenne, peut être violée par 560 parlementaires, moins de trois ans
plus tard. Qu’importe ! « L’Europe est sortie de l’impasse ! ». Sic !

Ce livre collectif montre qu’en fait de construction européenne, il s’agit
d’un démantèlement de la capacité
de résistance des peuples face à la
domination du capitalisme mondialisé.
Il permet de mieux comprendre les enjeux de classe qui percent derrière le rêve européen.
La déconstruction des États répond
à une stratégie jamais démentie.


[1BENJAMIN LANDAIS
est agrégé d’histoire
et ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure.