Encore les impôts

par  A. GASNIER
Publication : avril 1977
Mise en ligne : 18 mars 2008

Un des responsables du Parti Socialiste a fait récemment un brillant exposé à la télévision sur le thème : l’impôt, son utilité, les moyens de le rendre plus juste et d’éviter les fraudes. En tant qu’inspecteur des Finances, M. Michel Rocard avait toute la compétence voulue pour traiter un tel sujet.
Il est à craindre cependant que les solutions proposées ne soient inefficaces, car elles demeurent dans le cadre de l’économie des prix-salaires- profits.
C’est pourquoi nous lui en proposons une autre : le service social assurant le revenu social. Celui- ci, distribué avec équité entre tous les citoyens, ne doit être calculé qu’après avoir tenu compte des sommes nécessaires à la production. Pas d’autre impôt à déduire ensuite par ceux qui acceptent d’accomplir leur service social. Cet impôt de type encore inédit étant institué, les assujettis comprendraient très vite que pour diminuer le temps de ce service social, il faudrait supprimer le gâchis et les gaspillages de toutes sortes. Finies les productions inutiles engendrées par la recherche vaine du plein emploi.
Et que d’emplois considérés aujourd’hui comme utiles perdraient alors leur raison d’être : banques, assurances privées, appareil policier et judiciaire, intermédiaires, etc., ce qui réduirait encore le service social.
C’est alors que nous pourrions crier avec notre camarade Carlesse : Vive l’impôt, mais le nôtre.


Brèves

12 avril - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.