L’équipement du monde

Publication : 25 mai 1939
Mise en ligne : 8 avril 2008

 EN ESPAGNE
Développement de l’industrie des engrais azotés

Le projet de la nationalisation de la production des engrais azotés est sur le point de se réaliser en Espagne. Une première fabrique, capable de produire de 30.000 à 40.000 tonnes de nitrates de chaux annuellement, serait sur le point d’être montée à Vallodolid. Le procédé employé est celui de l’électrolyse de l’air. L’énergie employée serait celle des Sauts du Duero, qui serait transportée jusqu’à Valladolid. L’Espagne ne produisait précédemment que 20.000 tonnes d’engrais azotés sur les 50.000 tonnes de sa consommation annuelle, d’une valeur de 60 millions de pesetas or.

D’après l’Agence Économique et Financière, la fabrique projetée à Valladolid serait un premier pas vers l’autarcie économique à laquelle tend l’Espagne, en partie du moins, pour sa fabrication d’explosifs et de munitions de guerre, de la dépendance étrangère.

 EN ROUMANIE

L’industrie chimique en Roumanie assure déjà ses besoins primordiaux ; c’est déjà le cas pour les savons, les couleurs et vernis, la soude, l’acide sulfurique, les carbures, la gélatine, etc… Il faut cependant remarquer que les besoins sont encore relativement faibles.

Le gouvernement intensifie ses efforts en vue de diminuer ses importations de produits fabriqués en facilitant l’installation de fabriques de pneumatiques de chaussures et de galoches en caoutchouc. La production des lampes électriques marque également une forte progression se traduisant par un recul parallèle des importations. On compte actuellement cinq manufactures de lampes.

 EN LITHUANIE

Une nouvelle manufactures de céramiques, tuyaux en grès de canalisation et briques réfractaires vient de se monter en Lithuanie. La firme qui monte cette manufacture est déjà propriétaire de six briqueteries et espère pouvoir couvrir les besoins du pays en produits céramiques pour la construction.

 EN ÉGYPTE

Afin d’éviter d’importer des produits pharmaceutiques, une société au capital de 100.000 livres égyptiennes vient de se constituer ayant pour but la fabrication des médicaments et des produits pharmaceutiques dont l’Égypte a besoin.

En même temps a été déposé au Parlement un projet de loi prévoyant la réglementation des pharmacies, et aussi certaines restrictions à l’importation des spécialistes étrangers.

 LIBRE ÉCHANGE

La Commission Aéronautique de la Chambre a décidé de réclamer le rapport du contrôleur général, chargé d’ouvrir une enquête sur la livraison qui aurait été effectuée par une firme française à une puissance étrangère de la licence d’un moteur d’aviation.

 EN HONGRIE

La Société Hongroise des Mines de Bauxite a obtenu un important crédit d’un groupe de capitalistes destinés à acheter les machines et l’outillage moderne nécessaires à la production de l’aluminium.

 EN GRÈCE

De 1921 à 1937, la valeur de la production industrielle hellénique a progressé de 1.638 millions à 13.773 millions de drachmes. Ces progrès rapides sont dus en particulier à un perfectionnement sérieux de l’outillage. Ils se sont traduits par une forte augmentation de la demande d’énergie et de matériel d’équipements électrique.

Douze millions de dollars vont être employés à l’équipement des chutes d’eau, ce qui fait écrire au Bulletin du Syndicats de la Construction Électrique :

« Désormais les minerais grecs pourront être traités sur place et non à l’étranger. Au lieu d’exporter des minerais, la Grèce pourra exporter des produits manufacturés, notamment de l’aluminium. Développements des exportations, et économie de combustibles sont donc les avantages les plus immédiats du programme de travaux actuellement envisagés. »

 L’ÉQUIPEMENT AGRICOLE DE L’ANGLETERRE

Un crédit supplémentaire de 1 millions 250.000 livres destinées à l’achat et au stockage de tracteurs et autres machines agricoles a été voté par la Chambre des Communes.

Ce matériel n’est pas destiné à diminuer la peine des hommes en temps de paix. Il n’est destiné à ne servir qu’en temps de guerre afin de remplacer la main-d’œuvre agricole mobilisée ! Si la guerre n’éclate pas, il sera vendu progressivement. Pour l’instant il sera stocké chez les fabricants.

 AUX INDES

Aux Indes l’industrialisation se poursuit rapidement. Les usines sidérurgiques de Tata ont produit l’année dernière 600.000 tonnes d’acier. Une autre usine située au Bengale sera mise en marche prochainement. On projette également de créer une usine d’automobiles et de camions près de Bombay. La production des pneus d’automobiles existe déjà et les importations de pneus ont commencé à diminuer. La production de machines-outils simples se développe et on parle d’installer des fabriques de bicyclettes et de machines à coudre.

La production de coton a augmenté en valeur plus de treize fois par rapport à l’après-guerre.


Brèves

12 avril 2019 - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.