Stock-options

Publication : août 2003
Mise en ligne : 11 novembre 2006

On se souvient que les “stock options” ont été inventées aux États-Unis à la suite des déréglementations financières : celles-ci ont incité les entreprises cotées à se financer à la Bourse plutôt qu’auprès des banques (mais qu’on se rassure, celles-ci se sont vite adaptées), de sorte que les dirigeants se sont vus sous la coupe des actionnaires. D’où l’idée de les rendre actionnaires eux-mêmes en leur attribuant, en complément de leur salaire, des actions de leur entreprise, réalisables plus tard à des prix très avantageux. Lorsque les hautes technologies apparurent comme le salut de la “nouvelle économie“, ce fut aussi le moyen pour les entreprises du secteur de permettre à des “jeunes pousses” de payer des salaires seulement “raisonnables” à leurs meilleurs éléments contre quelques “stock-options”.

Dominique Strauss-Kahn, Ministre des finances dit de gauche, fut séduit par ce procédé qu’il trouva “moderne”, et il décida de l’encourager par de généreuses mesures ficales.

La Droite n’est évidemment pas revenue sur une mesure aussi libérale.


Brèves

12 avril - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.