L’heure est venue

par  L. VANSTEENBERGHE
Publication : juillet 1982
Mise en ligne : 26 janvier 2009

LE 10 mai a été, certes, une victoire ! Non une victoire
uniquement SFIO, ou celle d’une gauche tripartite. Ce fut la victoire
de la masse profonde du peuple français qui avait décidé
l’éviction de V.G.E. et de son piètre gouvernement. Pourquoi
un tel CHANGEMENT ? Parce que l’immense majorité des Français
en avait « ras le bol » d’écouter les visionnaires
laxistes qui voyaient sans cesse le « bout du tunnel »,
alors que le marasme grandissait dans les foyers et que le chômage
gagnait toute l’Europe.
Ce n’est ni la C.G.T., ni la C.F.D.T., ni F.O. ni aucun autre syndicat
qui conduisit les électeurs aux urnes pour organiser la victoire
de ceux qui annonçaient un CHANGEMENT radieux et rapide. La Masse
tranquille a fait confiance à François Mitterrand, à
Mauroy et à son équipe.
Actuellement, le moins qu’on puisse dire, c’est que les résultats
qu’ils obtiennent laissent rêveur !...
Le chômage augmente sans cesse. Le coût de la vie est croissant.
Les impôts pressurent encore plus qu’avant le petit peuple. Quant
aux capitalistes, au grand patronat, aux multinationales, leur arrogance
n’a plus de limite. Le peuple surpris et choqué constate que
le laxisme gouvernemental a pris une autre forme.
Le bon sens populaire se demande : Y aurait-il incapacité ? Ou
impossibilité de traiter avec le CAPITALISME mondial actuel ?
Devant la carence des autorités responsables, pourquoi ne proposerions-nous
pas à la France le SOCIALISME DISTRIBUTIF ?
Le Monde est en danger de mort.
Relevons le défi !