Le mobile des crimes

par  H. de JOYEUSE
Publication : février 1978
Mise en ligne : 23 mai 2008

Le ministère de l’Intérieur fait connaître ses chiffres de la criminalité pour 1976.

Il a été commis 1 823 953 infractions au Code pénal, sans tenir compte des contraventions. Les crimes représentent 1,35 % de ce total, soit 34 643 cas. Il ne s’agit pas nécessairement d’homicides. Fabriquer de faux billets, par exemple, est un crime. Par rapport à 1975, les crimes sont en augmentation de 1,29 %.

Pour l’ensemble des délits et des crimes, 87,70 % soit 1 599 606 sur les 1 823 953 ont eu le profit pour mobile. Seulement 224 347 concernent le seul comportement, c’est-à-dire que l’incitation à commettre un acte délictueux n’était pas l’argent mais autre chose : imprudence, folie, haine, jalousie, peur, etc.

Par rapport à 1975, on constate pour les délits, une diminution de 5,06 % qui s’explique surtout par la « dépénalisation » des chèques sans provisions. Ceux-ci étaient si nombreux que la nouvelle législation renonce à en considérer les auteurs comme des délinquants !


Navigation

Brèves

12 avril 2019 - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.