Lu, vu, entendu

samedi 19 avril 2008
par  A. PRIME, M.-L. DUBOIN, P. H.

 Les beautés du libéralisme

Pendant qu’on déboulonne en URSS les statues du communisme, les méfaits du libéralisme passent quasiment inaperçus :

 

. Kodak va supprimer 3.000 emplois (4 % de ses effectifs) après avoir déjà remercié 7.500 employés.

 

. En ex-RDA, la Bundespost envisage de supprimer 11.000 postes sur 78.000. Il faut bien faire l’apprentissage de la Démocratie.

 

. DMC, “numéro un” français du textile supprime 1.500 emplois.

 

. Citroën (Rennes, XM) licencie 1.800 personnes.

 

Découverte d’un charnier d’enfants dans une mine d’or du Pérou. Agés de 10 à 14 ans, ils avaient été forcés de travailler dans cette mine. D’après les rapports des médecins légistes, certains ont été fusillés, d’autres sont morts de malnutrition ou de maladie. Tous portaient des traces de torture. (Le Monde 18 août)

 

Les Etats-Unis sont redevenus les premiers fournisseurs d’armes du tiers-monde. (Le Monde 13 août)

 

Suite au scandale de la banque BCCI, démission des dirigeants de la First American Bankshares, mouillés dans l’affaire. (Le Monde 15 août)

 

Nouvelles opérations frauduleuses dans une banque japonaise : après Fuji Bank et Saibama Bank, c’est au tour de la Tokyo Shinkin bank (sur 15 milliards de francs). (Le Monde 15 août)

A.P.

 
Edith et l’utopie

C’était au tout début de son règne, lorsque la belle Edith jetait des idées à tous vents : “Les utopies généreuses sont le fondement même du progrès”. Hourrah ! Vive l’Economie Distributive donc !

Las, il y a loin de la coupe aux lèvres. A peu de temps de cette belle envolée, Edith Cresson choisissait de pénaliser les salariés pour boucher le trou de la Sécu et faisait mille grâces aux patrons.

A.P.

 
Le Japon achète le monde

On comprend que P.A. Donnet ait pu écrire un livre portant ce titre. Le Monde du 15 août nous apprend que la balance commerciale japonaise a été excédentaire de 43,5 milliards de dollars pour le seul premier semestre 1991 (27,7 milliards de dollars pour la même période en 1990).

A.P.

 
Isabelle béatifiée ?

Isabelle 1ère, dite la Catholique, reine de Castille et d’Aragon de 1474 à 1504, sera-t-elle béatifiée ? La cause semblait entendue il y a quelques mois ; probablement faire coïncider la béatification avec le cinquième centenaire de la découverte des “Indes” (les futures Amériques en réalité) en 1492 par Christophe Colomb. Isabelle en effet aida les entreprises de ce dernier.

Mais une levée de boucliers s’est faite contre la béatification : c’est que la très catholique Isabelle a fermement soutenu la “Sainte Inquisition” (nomination d’un Grand Inquisiteur en 1478) et proscrit les Juifs. Rome a dû surseoir à la décision. Mais ne suffit-il pas dans ce genre d’affaire de “donner du temps au temps” pour faire avaler sans bruit la couleuvre ? On ne prête qu’aux riches.

A.P

 
Socialistes et Ecologistes

Selon Patrick Jarreau [1], les socialistes, inquiets de voir les écologistes progresser dans l’opinion à leurs dépens “tentent d’introduire dans leurs réflexions une dimension écologiste”. Il mentionne en particulier Jean Poperen, qui “met en avant une condamnation du productivisme directement inspirée des thèses écologistes”, Laurent Fabius, “initiateur de colloques organisés à la présidence de l’Assemblée Nationale sur des thèmes tels que l’effet de serre”, et Madame Marie-Noëlle Lienemann. Certains envisagent “une recomposition” de la gauche, associant les socialistes, les anciens communistes et les écologistes.

Dès lors les écologistes auront à choisir “entre deux stratégies”. B. Lalonde est partisan de chercher du renfort dans une alliance avec le PS. A. Waechter reste fidèle au principe “ni droite, ni gauche”, mais les “réflexes conservateurs” de certains Verts inquiètent P. Jarreau : le choix à faire face au Front National pourrait “provoquer une rupture” au sein du Mouvement.

Quant à nous, distributistes, nous serions favorables à un regroupement politique dont le programme réunirait les objectifs de l’écologie et ceux d’un véritable socialisme. Les écologistes devraient se situer nettement à gauche, vu que leurs actions, tant que les structures capitalistes seront intactes, sont condamnées à rester peu efficaces.

P. H.

 
Encore une idée fausse

Les Allemands avaient la réputation d’être des travailleurs acharnés. C’est devenu faux. Les salariés les mieux payés du monde préfèrent travailler… le moins possible.

“En dépit de leurs longues vacances (six généreuses semaines par an), de leurs fréquents séjours dans des établissements de cure thermale et d’exercices constants, les Allemends apparaissent comme les employés les plus fréquemment malades. Ils prennent davantage de jours de congé maladie que leurs semblables dans n’importe quel pays du G7. L’an dernier, l’Allemand moyen s’est fait porter pâle pendant 18 jours, contre 11 jours en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis…et 27 jours en Suède.

Curieusement, le taux de maladie augmente brusquement les vendredis et lundis…Les Allemands ont la plus courte semaine de travail des sept pays les plus industrialisés…L’Allemand moyen ne travaille que 1550 heures par an, contre 1800 heures aux Etats-Unis et 2100 heures au Japon.

(source :“ The Economist”)

M-L D.


[1source : “Les écologistes entre deux stratégies”, “le Monde” du 10-8-1991


Brèves

12 avril 2019 - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.