Lu, vu, entendu

par  A. PRIME
Publication : octobre 1994
Mise en ligne : 28 avril 2008

 Aveux tardifs

Le Figaro, des 8 et 9 septembre, a publié une longue interview de Mitterrand, réalisée par Franz Oliver Giesbert. Les distributistes que nous sommes peuvent retenir de brefs passages.

F.O.G. Que regrettez vous de n’avoir pas fait sous votre présidence ?

F.M. Je regrette profondément que les circonstances m’aient empêché de réduire sensiblement les injustices sociales.…Aveu terrible après bientôt 14 ans de règne, dont 10 de pouvoir gouvernemental absolu. Nous ne pouvons accepter “que les circonstances m’aient empêché”. C’est le manque de volonté, de courage de “changer la vie” comme promis avant 1981, et la gestion capitaliste de l’économie par les gouvernants socialistes - comme beaucoup l’ont reconnu depuis mars 93 - qui ont fait qu’il n’y a pas eu de réduction sensible des injustices sociales.

Sur l’emploi

F.O.G. On peut douter que la reprise règle le problème de l’emploi. N’est-on pas condamné, en France, à un chômage structurel ?

F.M. Question qui mérite réflexion. J’approuve ceux qui cherchent une autre définition de la société industrielle. Même s’il est vrai que les nouvelles technologies créent des emplois, elles ne feront pas reculer le chômage. Au contraire, je le crains. Ceux qui cherchent une nouvelle définition de la notion d’emploi vont dans la bonne direction.

Sur l’économie

F.O.G. Le gouvernement sera crédité de la reprise. Elle va jouer en faveur du premier ministre.

F.M. C’est probable. Cependant un autre débat va s’ouvrir, celui de la redistribution. Quand la reprise sera là, vous verrez qu’il se posera avec une acuité extrême.

F.O.G. Donc c’est une nouvelle chance pour la gauche, la reprise ?

F.M. Oui, je le crois. Les forces conservatrices auront de la peine à s’adapter à cette situation nouvelle. En attendant, elles s’organisent et concentrent leurs moyens financiers. De ce point de vue, on est en train de battre des records.

F.O.G. C’est à dire ?

F.M. Je parle de cette quinzaine d’hommes d’affaires qui raflent tout.

 
en Allemagne

Expansion prévue en Allemagne cette année : + 2,5 %. Malgré cela, le nombre de chômeurs, pour la seule Allemagne de l’Ouest, devrait augmenter de 300.000.

Les profits sont en hausse, mais rappelle la Bundesbank, « les accords salariaux pour 1993-1994 ont créé des conditions favorables à la reprise économique… Si leur modération à court terme peut ralentir la consommation, à long terme elle permettra de relancer les investissements, puis la croissance et l’emploi !!! » Comprenne qui pourra : le fameux théorème de l’ancien chancelier Schmit a la vie dure.

On apprend par ailleurs que Daimler-Benz renoue avec les profits grâce aux licenciements “restructurations” opérés l’an dernier et poursuivis cette année.

(D’après Le Monde,17-4-1994)

 
enfin, des yeux s’ouvrent !

Emmanuelli a déclaré récemment :« La réduction du temps de travail à 35 heures sans diminution de salaire n’est ni irréaliste, ni hypocrite ».

(Le Monde, 31-8-1994)

Depuis le temps que nous bombardons les dirigeants du PS avec nos brochures et livres ! Nous passions à leurs yeux pour des utopistes, ou curieusement des ringards…


Brèves

12 avril 2019 - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.