Y’a trop d’tout !

Publication : septembre 2018
Mise en ligne : 30 janvier 2019

On n’entend plus parler que d’crise
Plus y’a d’blé plus on crèv’ de faim
Plus y’a d’richesses et plus y’a d’mouise
Plus y’a d’or plus y’a d’purotins
Y’a trop d’ouvriers mais faut faire
De la cadence et du rendement
Les bourgeois n’pens’ plus qu’à la guerre
Pour liquider les stocks des gens
Paraît qu’y a trop d’machines sur terre
Trop d’employés trop d’paysans
Trop d’types qui sont intelligents
Trop d’jeunesses mais y’a jamais trop
D’militaires et trop d’bonnes d’enfants

refrain
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
Vous croyez qu’c’est chouette
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
Et bien pas du tout
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
C’est à perdre la tête
Y’a trop d’tout trop d’atouts

Y’a trop d’autos mais l’on s’entasse
Dans les métros et l’autobus
Y’a trop d’souliers mais l’orteil passe
Dans des croqu’nots qui n’en peuvent plus
Y’a trop d’charbon mais on grelotte
Dans des taudis oùsqu’il fait froid
Y’a trop d’maisons mais des tas d’potes
Crèvent sous l’pont qui leur sert de toit
Y’a trop d’patates y’a trop d’carottes
Y’a trop d’chaussettes et y’a trop d’bas
Y’a trop d’vestons y’a trop d’culottes
Y’a trop d’apéritifs de choix
Y’a trop d’pinard… on boit d’la flotte

au refrain

On brûle on noie on jette on casse
Y’a trop d’hommes qui n’peuvent plus bouffer
On gaspille comme des dégueulasses
Tout c’qui s’rait si bon à manger
On cuit l’mouton dans la chaux vive
La sardine à l’huile va nager
L’blé d’vient l’pain des locomotives
Et la mer une tasse à café
Les oignons flottent à la dérive
Le lait s’transforme en affluent
On n’compte plus tous les fruits qui s’perdent
Et comm’y’a trop d’engrais souvent
On n’sait même plus quoi faire d’la merde

au refrain

Si y’a trop d’tout c’est qu’y’a des types
Qui ne pensent qu’à vous exploiter
Ils ont beau s’en mettre plein les tripes
Y’n’pourront pas tout consommer
Ils vont crever sur leurs richesses
Ou bien vous forcer à crever
Les gaz dissipent la détresse
Quand l’hypérite va tout va
Eh bien non prenez les usines
Prenez les champs prenez les mines
Frappez et l’on vous ouvrira
La machine est à vous les gars
Faites obéir la machine

au refrain

Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
Pas besoin d’la guerre
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
Travaillons moins d’heures
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
Augmentons l’salaire
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
Tout partout
Finie la vie de chien
Prenons tout prenons tout
Et tout ira bien
J’aurai tout
Tout partout
Comprenez-moi bien
Y’a trop d’tout y’a trop d’tout
C’est pour ça qu’j’n’ai rien