C. ECKERT


Articles de cet auteur

par  C. ECKERT
Publication : août 2005
Mise en ligne : 1er novembre 2006

D’après Colecosol.Alsace@Mail, la lettre électronique mensuelle réalisée par le Collectif pour une économie solidaire - Alsace , on pouvait lire dans Novethic du 8 juin 2005 :

La Poste et le coton équitable …

CAROLINE ECKERT doute que ce soit vraiment du coton “équitable” qui va habiller les factrices.

par  C. ECKERT
Mise en ligne : 12 octobre 2006

Sous le titre Bonnes vacances ! Caroline Eckert relatait dans la GR 1067 de juillet, le dilemme d’un chercheur, Frédéric Ogé, pris entre le souci de révéler de graves délits de pollution et son devoir de discrétion. Elle le compléte ici par un tour de France des pollutions trop ignorées :

Tour de France de la pollution ignorée

Caroline Eckert nous avertit : une incroyable quantité de sites très dangereux, dus à la négligence de pollueurs impunis, ont été découverts. Mais tout le monde semble les ignorer.

par  C. ECKERT
Mise en ligne : 5 août 2006

Sous sa rubrique “Initiatives”, la GR 1066 présentait une pièce de théâtre écrite par Alain Vidal pour faire comprendre le mécanisme la création monétaire ex nihilo par les banques. Comme nous demandions à nos lecteurs ce qu’ils pensaient de cette initiative, et du texte résumé de cette pièce, Caroline Eckert réagit ici en prenant la défense d’un type particulier de banques, celles qui justement, au nom de la morale, affirment qu’elles se refusent à utiliser l’effet multiplicateur du crédit. Se contentant ainsi de prêter l’épargne de certains de leurs clients à d’autres, elles peuvent faire valoir qu’elles rendent un service et donc le font payer :

Le vilain banquier

Caroline Eckert défend l’intérêt que fait payer un banquier qui refuse d’utiliser l’effet multiplicateur du crédit.

par  C. ECKERT
Mise en ligne : 3 juillet 2006

Il est peut-être bon de souligner qu’il ne s’agit pas ici de gâcher des vacances bien nécessaires, ni de désepérer de l’humanité ! Mais de tenter de voir les choses telles qu’elles sont et de comprendre pourquoi on en est là.

Bonnes vacances !

Caroline Eckert relate les efforts d’un chercheur effaré par ses découvertes et pris entre son “devoir de discrétion” et son souci de révéler de très graves délits de pollution.

par  C. ECKERT
Mise en ligne : 2 avril 2006

Nos fidèles lecteurs se souviennent du colloque “Monnaies et Solidarités”qui fut organisé à Mulhouse en Novembre dernier, nous en avons rapporté quelques extraits et commentaires dans la GR 1061 de janvier.

Caroline Eckert y assistait, elle y a pris des contacts et les a prolongés, ce qui lui permet d’ajouter à ces réflexions sur le salariat et l’activité, un complément sur ce qu’est aujourd’hui le volontariat.

Et pourtant !

Et Caroline Eckert demande pourquoi, pour réaliser des projets utiles à la société, dans l’un des pays les plus riches du monde, il faut compter sur des volontaires qui acceptent d’être mal payés.

Brèves

9 mai - Kou l’ahuri / Les yeux ouverts

Ajout des fichiers ePub du livre Kou l’ahuri et du livre Les yeux ouverts de Jacques (...)

12 avril - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.

22 décembre 2014 - Archives de la Grande Relève

Plus de 3000 articles de la Grande Relève sont désormais en ligne...