Des chiffres

Publication : avril 1990
Mise en ligne : 24 mars 2009

Emploi

Malgré un carnet de commandes plein, Boeing
va supprimer 5000 emplois en 1990 qui vont s’ajouter aux 1200 annoncés
en décembre 1989.
1200 suppressions d’emplois chez Bull en 1990.

(Le Monde 21/22 janvier)

Alors, Messieurs les spécialistes en économie,
le progrès technique créet-il vraiment des emplois comme
vous essayez de le faire croire aux gogos ?

***

La pub

Elle a représenté 65 milliards de francs
en 1989 en France. Rapportés aux 4 ou 5 malheureux petits milliards
dont on nous a rebattu les oreilles pour le RMI, çà fait
beaucoup.
Et la loi sur la concurrence est bafouée. On a "découvert"
brusquement que trois centrales d’achat de pub trustaient 80 de la pub
répartie ensuite dans les médias... avec des variantes
sur les tarifs. Elles "terrorisent les marchés" (sic)
selon leur dénonciateur. Les rabais peuvent aller de 58 à
70 %... pour les "gros" bien sûr.
Le déficit d’Antenne 2 pour 1989 a été de 300 millions
(gare à la redevance ! ). Les profits de TF1 de 200 millions
après impôts. La médiocrité médiacratique,
ça paye

***

Ainsi évolue le monde...

En Asie, les "dragons prennent l’air". Le
trafic aérien suit leur boom économique. : Passagers :
13,4 % du trafic aérien mondial en 1978, 18,2 en 1988, 26 % à
la fin du siècle, soit + 10 % en moyenne chaque année
contre + 6 °/ pour le reste du monde. Fret : 15,7 °/ en 1978,
26, 9 % en 1988, 39 °/ à la fin du siècle..
THAI Airways International a réalisé un bénéfice
avant impôts de 1,6 milliards de francs ; Cathay Pacific 2,9 milliards
(+ 27,3 %) ; Singapour Airlines 3,3 milliards (+ 63 %) soit 21,7 % de
son chiffre d’affaires.

(Le Monde 23 février)

***

Fécondité

Si la Chine a réussi en deux ou trois décennies
à ramener son taux de fécondité de six enfants
par femme à 2,4, l’Inde, après un effort au début
de la décennie, est repartie de plus belle ; taux : 5,5 (50 Indiens
par minute, 17 millions par an). L’Inde est passée en quelques
décennies de quelque 450 millions d’habitants à 830 aujourd’hui ;
à ce rythme, elle en comptera, en 2040, un milliard 600 millions.
Et l’Afrique ? Depuis 1970, sa part de marchés mondiaux a baissé
de moitié. Sa dette a été multipliée par
vingt : elle égale son PNB. Le revenu par tête, dans l
Afrique subsaharienne, a baissé d’un quart depuis 1987.
Par contre, sa population a doublé en trente ans : 450 millions,
et doublera encore en vingt ans : le Nigéria : 100 millions d’habitants
comptera plus d’habitants que l’URSS d’aujourd’hui (285 millions)

(Le Monde 27 février)

***

Chiens et chats dans les sociétés avancées

Presque simultanément, le Canard Enchainé
du 21 février et FR3 le 6 mars nous édifient sur ces charmants
compagnons. : "Les Français ont dépensé en
1989, 30 milliards - 5 fois plus qu’en 1980 - pour leurs 37 millions
d’animaux domestiques. Les fabricants d’aliments font assaut d’imagination
pour attirer la clientèle : plats cuisinés, aliments allégés
- Fido - pour les 3.500.000 chiens trop gras. Les pauvres !
La pub télévisée pour ces adorables petites bêtes
 : 310 millions en 1988. Croc blanc, un roman ? Non : un dentifrice pour
chiens.
Canicat ? un WC luxe qui coûte 6.000 F. Vuiton a même créé
un joli sac (3.000 F), un manteau (250 F). Chaumet propose des bijoux.
II y a même un "guide astrologique pour chat" d’Eliane
K. Arav, sorti en Novembre 89 aux .. Editions de l’Homme.

(Le Canard Enchainé)

***

Ville de chien

Paris compte 500.000 chiens = 20 tonnes de déjections
quotidiennes sur les trottoirs. "Aujourd’hui le chien est devenu
un enjeu industriel autant que politique. L’homme a voulu modeler l’animal
à son image, lui offrir les "avantages" de sa société
 : nourriture, tenues vestimentaires, prothèses dentaires, séances
de psychothérapie, cimetières".

(Télérama du 3 au 9 mars)