Lapalissades

par  J. MAILLOT
Publication : octobre 1976
Mise en ligne : 11 mars 2008

A quoi bon direz-vous rappeler des vérités premières, tellement évidentes !
Tout simplement parce que plus personne ne les a présentes à l’esprit, enfouies qu’elles sont, depuis des décennies, sous l’accumulation des scories de la « Pub » commerciale ou politique. Submergés d’informations tendancieusement déformées, le crâne bourré des slogans les plus ineptes, nos contemporains n’ont plus ni jugement sain, ni même le plus simple bon sens.
C’est pourquoi il convient, en cette période cruciale et déjà électorale, de leur rafraîchir la mémoire et de les amener à de saines réflexions.

*

- Pour quoi les hommes sont-ils donc sur Terre ?
Mais tout simplement pour y vivre ! Ils travaillent alors pour se procurer tout ce qui leur permet d’exister et ce le mieux possible.

*

- Une grand loi guide l’activité des êtres  : la loi du moindre effort !
Ils ont donc cherché, et trouvé, les moyens de diminuer leur peine tout en augmentant la production des richesses.

*

- Ce but est aujourd’hui atteint au delà de toute espérance !
Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Hélas  ! trois fois hélas !
Dans l’ère de l’Abondance, les régimes économiques et politiques demeurent ceux de la Rareté.

*

- Nous avons atteint le point de rupture.
Au moment où il devient de moins en moins nécessaire, notre Constitution nous garantit le « Droit au travail Partis politiques et syndicats emboîtent le pas !
Automatisation et plein emploi » sont antinomiques. C’est un pari stupide !

*

- Le Contrat social est donc rompu !
Alors, chez les « dirigeants », c’est la panique !
Pour sauver le régime capitaliste, celui des « salaires-prix- profits », c’est la fuite en avant ! Pour créer des emplois, l’expansion coûte que coûte (c’est le cas de le dire !).
Où trouver l’argent sans lequel le capitalisme ne sait rien faire  ? Qu’à cela ne tienne, on en fabrique, et à qui mieux mieux ! L’Etat, de son côté, avec une machine à imprimer, les banques du leur, avec un encrier et un porte-plume ! Et vogue la galère !
Juste retour des choses, dans ce régime où tout doit être rare pour avoir un prix, ce sont les monnaies qui n’en ont plus !!!

*

Alors ?
- à la « production pour le Profit » doit tout naturellement succéder la « production pour les besoins » (ce qui à l’origine était justement son objet) ;
- au « marché du Travail » : le Service Social ;
- à la monnaie dite précieuse : la monnaie de consommation  ;
- à l’économie marchande : l’économie distributive - à l’abrutissement : la Culture.

*

Que ceux qui prétendent avoir une autre solution le disent, nous serons toute ouïe ! A condition toutefois que ce ne soit pas une c... bêtise. Ce dont nous ne serions d’ailleurs nullement surpris.


Brèves

12 avril - Les Affranchis de l’an 2000

Fichiers ePub et PDF du livre Les Affranchis de l’an 2000 de Marie-Louise DUBOIN.