Le droit au travail

par  J. DUBOIN
Mise en ligne : octobre 2005

1ère ANNÉE N°1
(BI-MENSUEL)
VENDU AU PROFIT DES CHÔMEURS
25 centimes
 
Rédaction :
17, Rue Pierre-Nicole, Paris
Organe de la “Ligue pour le Droit au Travail et le Progrès Social”
PRÉSIDENT : JACQUES DUBOIN

ACHETEUR, LISEZ CECI
Et vous ne regretterez pas vos cinq sous

Celui auquel vous venez d’acheter ce journal est
un homme comme vous. Il a probablement femme et enfants. Or il est dans
la plus noire détresse, lui et les siens. Pourquoi ? Parce qu’il
n’a pas de travail. Est-ce sa faute ? Si vous êtes de ceux
qui considèrent les chômeurs comme des paresseux, trouvez-lui
donc du travail ! Il acceptera... Mais vous ne trouverez rien, entendez-vous
 ! Sinon il aurait trouvé lui-même, car il a cherché
... Personne n’a besoin de lui !

*

Vous croyez peut-être que son dénuement
est passager et que demain la chance le favorisera. C’est faux.

C’est faux parce que son travail n’est plus
nécessaire. Il y a abondance de blé,...de fruits,...d’appartements
vides. Certains inconscients disent même qu’il y en a trop
alors que des hommes sont privés de tout.

Il y a abondance parce que le progrès permet
de fabriquertoujours davantage avec toujours moins de main-d’œuvre.

*

Mais le progrès ne devrait pas permettre que
des hommes dont le travail est inutile soient condamnés à
crever de faim et de froid, eux et leurs enfants.

Le progrès est destiné à créer
des loisirs à tous, cependant l’imbécillité
des hommes est si grande qu’ils n’ont pas encore compris que
le chômeur est un homme accablé des loisirs qu’il
faudrait répartir entre tous, afin que chacun vive largement
comme l’abondance de toutes les choses utiles permet de le faire
aujourd’hui-même.

*

Lisez tous :

Ce qu’on appelle LACRISE ! !
et La Grande RÉVOLUTION qui vient
par JACQUES DUBOIN

En vente partout :
le volume de 224 pages, 5 francs

Réfléchissez que demain ce sera peut-être votre
tour. Demain vous pouvez être retranché de la société
comme le malheureux auquel vous avez acheté ce journal. Vous
ne le voulez pas ? Alors faites campagne pour qu’on donne du travail
aux jeunes et que les vieux aient les moyens de se reposer.

Et sachez bien que c’est possible, grâce
à la science qui peut libérer tous les hommes de la plus
grosse part de leur labeur, si les hommes savent s’organiser [...]