Il faut agir !

par  M.-L. DUBOIN
Publication : avril 1982
Mise en ligne : 13 janvier 2009

POUR venir à bout de la crise, il ne suffit pas d’avoir une
proposition simple, logique, efficace et sûre. Il faut d’abord
la faire admettre, pour qu’un grand nombre de gens l’exigent et la mettent
en application. Et, malgré sa simplicité, notre proposition
dérange les habitudes de pensée : on s’habitue mieux à
l’idée que l’homme puisse aller se ballader sur la lune qu’à
le voir dissocier travail et revenus pour tous !
Nous sommes tous concernés par les changements nécessaires,
mais les chômeurs le sont avant les autres, parce qu’ils sont
les premiers touchés :
le marché du travail les a éliminés : il les traite
en assistés, en inutiles, comme des incapables. C’est donc auprès
des chômeurs que nous devrions avoir le plus de chances d’être
compris : à eux de répudier ce marché qui les élimine
 !
C’est à eux que doivent s’adresser d’abord les lecteurs de « 
la Grande Relève » qui ont à coeur de lutter pour
qu’un monde meilleur remplace celui dont ils voient l’agonie. Les aider
à comprendre qu’il leur appartient de se prendre en main pour
créer, avec les moyens qui existent déjà, une véritable
société : distributive et équitable. La première
étape consiste donc à réunir les chômeurs
autour d’un projet : leur donner un idéal, un but commun qui
leur donne le courage de lutter avec efficacité.
Pour réaliser cette étape, nous avons fabriqué
un tract en supplément à ce numéro, pour nos abonnés.
Si chacun d’eux accepte d’y mettre son nom et son adresse et d’en distribuer
autour de lui à tous les gens concernés, afin de les réunir,
de les aider à prendre contact entre eux, nous aurons déjà
fait un grand pas en avant.
Mais combien parmi les lecteurs qui nous disent « il faut agir
 », agiront-ils eux-mêmes ?
Réponse dans un prochain numéro... ?